/Play-off NBA: Golden State en route pour le three-peat

Play-off NBA: Golden State en route pour le three-peat


Bucks, Raptors, Trailblazers et Warriors : voici les prétendants aux Finales de ces playoffs 2019 où trois matchs de finales de conférence ont déjà été disputés ! Menés 3-0, le rendez-vous est pris cette nuit à 3h du matin pour Portland dans un match 4 d’ores et déjà décisif pour les Blazers qui n’ont plus le droit à l’erreur s’ils veulent éviter l’humiliation de n’avoir gagné aucun match face aux Warriors. De l’autre côté de la frontière canadienne, la victoire de cette nuit face aux Bucks offre un court répit aux Raptors de Toronto qui devront rééditer leur superbe performance défensive dès mercredi à 2h30, afin d’éviter de revenir à Milwaukee sous la menace de l’élimination.

12 points, voilà ce à quoi les Raptors ont réussi à limiter l’extraterrestre Giannis Antetokounmpo cette nuit dans une victoire 118-112,  après la double prolongation d’un match 3 ô combien important. Un match 3 que les Blazers n’ont, quant à eux, pas réussi à remporter face aux Warriors. La voie semble dégagée pour Golden State qui se dirige vers son troisième titre de champion consécutif.

Une conférence Est libérée

Dans la conférence Est, les playoffs ont depuis trop longtemps été dominés par LeBron James, absolument vidés de tout suspense. Enfin libérés du King, les équipes de l’Est se sont livrées à de très beaux duels, dignes des playoffs d’antan, avec des défenses intenses et  agressives. Sur le papier, la confrontation entre Bucks et Raptors semble assez équilibrée. Menés 2-0, Toronto a livré une superbe prestation défensive afin de contenir le monstre grec et remporter un match 3 plein de suspense qui s’est terminé sur le score de 118-112, après deux prolongations.

Au Canada, les playoffs ont été à un shoot historique d’une terrible prolongation face à Philadelphie. Au terme d’un match 7 à l’intensité suffocante, Kawhi Leonard a libéré tout le peuple Canadien dans un shoot déjà historique, tant par sa folle trajectoire que par le contexte. Ni la superbe défense de Joël Embiid, ni les quatre rebonds sur le cercle n’ont pu empêcher The Claw d’inscrire le premier shoot de l’histoire au buzzer d’un match 7.

Comme toujours lors de leurs débuts de playoff les Canadiens auront une nouvelle fois été décevants, cédant au Canada le premier match face à Orlando. Ils ont cependant réussi à surmonter cette entrée poussive en se qualifiant finalement plutôt facilement pour une série très équilibrée face à Philadelphie. Après avoir concédé l’avantage du terrain lors du match 2, les protégés du rappeur Drake ont su le récupérer avant de rentrer au Canada (2-2). Dans cette confrontation incroyablement disputée, les deux franchises se sont donc poussées à un de ces match 7 d’anthologie toujours autant prisé par les fans du monde entier. Pour la première fois de l’histoire, celui-ci s’est à la fois terminé de la plus belle et de la plus terrible des  manières.

Côté Wisconsin, les Bucks emmenés par le candidat au titre de MVP de la saison, Giannis Antetokounmpo, ont véritablement roulé sur la conférence Est. Balayant dès le premier tour des Pistons méconnaissables en l’absence de leur franchise player, Blake Griffin, les Bucks se sont pourtant fait peur en perdant à domicile le premier match face à Boston. Face à la superbe défense de Al Horford, Giannis a su se tourner vers le superbe collectif des Bucks qui a rapidement effacé les espoirs des Celtics, en leur infligeant quatre défaites consécutives.

Une conférence Ouest totalement dominée

C’est un fait, l’Ouest n’est plus à conquérir ! Les Warriors se sont tranquillement défaits de Houston, pourtant principale menace à leur troisième titre de champions consécutif. La situation est très mal embarquée pour Portland qui a déjà concédé trois défaites dans ces finales de conférences. Avec un Damian Lillard qui joue malgré une côte déplacée, il semble même absolument impossible pour Portland d’inquiéter les Warriors qui n’auront même pas eu besoin de Kevin Durant, blessé au tendon d’Achille face aux Rockets.

Dans un premier tour moins disputé que prévu face à Oklahoma, Damian Lillard avait parfaitement répondu présent dans le tant attendu duel face à Russell Westbrook. Après seulement  5 matchs, Dame a envoyé le Thunder en vacances avec un superbe shoot lointain sur la tête de Paul George. Au second tour, Portland et Denver nous ont offert une série folle, avec un match 3 remporté par les Blazers au terme de QUATRE prolongations ! Ce formidable duel s’est achevé sur un match 7 dans lequel Portland a réussi un superbe come back pour arracher la victoire. Damian Lillard peut enfin goûter aux finales de conférence, grâce à la superbe performance de son coéquipier CJ McCollum (37pts).

Faciles tombeurs des Clippers de Los Angeles au premier tour, les Warriors avaient quant à eux été confrontés à une équipe consciente de sa position d’outsider et déterminée à proposer un réel défi aux champions en titre. Malgré leur volonté et leur intensité, les Angelinos n’auront réussi à remporter que deux matchs de cette série. Au second tour, les Warriors ont été confronté aux Houston Rockets. Ce remake des dernières finales de conférences a été considéré par beaucoup de fans de basket comme la vraie finale NBA, la série dont sortira inéluctablement le futur champion NBA. Cet enjeu a donné lieu à des matchs défensifs et extrêmement serrés (seulement +4.8pts d’écart en moyenne pour le vainqueur). Seulement 6 matchs auront cependant été nécessaires aux Dubs pour éliminer une nouvelle fois les Rockets, qui quant à eux pesteront de nouveau sur la réussite des Warriors vis à vis du corps arbitral (à raison?).

Rendez-vous cette nuit à 3h du matin pour un match 4 d’ores et déjà décisif pour les Blazers qui n’ont plus le droit à l’erreur s’ils veulent éviter l’humiliation du sweep face aux Warriors. À l’Est, la victoire de cette nuit face aux Bucks offre un court répit aux Raptors qui devront rééditer leur superbe performance défensive dès mercredi à 2h30, afin d’éviter de retourner à Milwaukee sous la menace de l’élimination.

César PEREZ de Carvassal