/À travers son nouveau single, la chanteuse Mallaury rend hommage poignant à Assa Traoré

À travers son nouveau single, la chanteuse Mallaury rend hommage poignant à Assa Traoré

Pour la fête de la musique , ce 21 juin dernier, Mallaury dévoilait le clip de sa chanson « ASSA » en hommage à Assa Traoré.

Quatre minute et trente cinq secondes d’hommage dédié à la force d’Assa Traoré, dans une chanson et un clip émouvant, c’est ce qu’a livré la chanteuse Mallaury le 21 juin dernier.

Il s’ouvre sur un enfant en larmes qui assiste à un placage ventral (pratique courante d’immobilisation par les forces de l’ordre toute de fois controversée par le risque de décès par la personne concernée). Les larmes des enfants, des femmes et des hommes en pleurs se succèdent pour dénoncer un monde bien trop violent dans lequel Assa Traoré est érigée en icône.

Un clip impactant


Le clip retrace aussi, tel un court métrage, des scènes de vie de violences quotidiennes auxquelles sont confrontées les « femmes fortes », selon les responsables de la direction artistique, qui au delà de la bavure et des l’émeute, ont voulu par ce biais honorer toutes celles qui se battent. Pour Mallaury, il était évident qu’il devait être en noir et blanc. Cette neutralité des couleurs permettait de montrer toute la gravité et la profondeur du clip.  Elle confie le tout à Bullet Prod qui organise le tournage à la hauteur de ses espérances.

Une chanson pour une icône moderne

Mallaury explique avoir eu l’idée de la chanson après avoir constaté « qu’une sœur noire se battait pour son frère » et « qu’on ne lui donnait pas assez de force ». Avec son équipe, elle s’est alors penchée sur comment mettre Assa en valeur pour écrire le premier morceau sur elle et son combat. La chanteuse, pour qui Assa Traoré représente un modèle forçant le respect, craignait d’être maladroite. Elle s’est alors entouré de DOC pour exprimer ses sentiments et l’inscrire comme une « héroïne des temps modernes » sur une prod de Ekynox.

Une première version sur scène riche en émotion

Pour la fête de la musique, Mallaury a eu le plaisir de partager en version live sa chanson avec son public au Wanderlust.  La foule a levé le poing pour honorer “la rose au milieu des ronces” et réclamer enfin la vérité pour la mort de Adama Traoré survenue en juillet 2016, suite à un plaquage ventral. Pour Mallaury, cette chanson est puissante et l’interpréter, la chanter avec son public, partager son admiration pour Assa Traoré et toutes les femmes fortes, lui procure toujours autant d’émotion.

Léna Perez