/Alia Baré ou la haute couture « Made In Niger »

Alia Baré ou la haute couture « Made In Niger »

Fille d’Ibrahim Baré Maïnassara, ex-président du Niger assassiné lors d’un coup d’Etat en 1999, Alia Rayané Baré, 34 ans, est la créatrice de la marque de vêtements « Face to Faith », qui a pour vocation de mettre en avant la féminité qui réside en chaque femme.

Passionnée de savoir-faire et d’artisanat, Alia Baré a décidé de quitter l’univers bancaire pour suivre une formation au Raffles Design Institute de Singapour afin d’atteindre son objectif professionnel et en a tiré la leçon de vie suivante, devenue sa devise : « Practice makes Perfection » soit en français « de la pratique naît la perfection. » Selon Alia, la mode est un art à part entière qu’elle fait en sorte de partager dans un style simple et classique, malgré le travail de montage minutieux réalisé pour chaque pièce proposée :

« Tout le monde n’a pas cette passion de la finition, mais il ne faut pas oublier qu’un vêtement doit être aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur. »

Résidant actuellement à Dakar, au Sénégal , A. B. s’inspire des traditions ancestrales africaines, asiatiques et indiennes pour faire passer des messages à travers ses créations. L’élégance, la sensualité, la femme et ses responsabilités au sein de la société sont les éléments qu’elle met toujours en évidence dans son travail. On retrouve d’ailleurs ces composantes dans le nom de ses collections, comme « Lumière à travers l’Obscurité » qui est une métaphore sur la vie de la femme qui porte sa féminité de manière perpétuelle, « sa lumière », malgré l’obscurité incarnée par les difficultés et obstacles quotidiens.

Consciente des changements de tendances vestimentaires connus notamment sur le marché nigérien, Alia continue d’offrir des pièces avec des épaules dénudés et des effets transparents mais développe également des vêtements plus discrets pour cette demande émergente. Elle a cependant le sentiment que les femmes nigériennes s’auto-restreignent en terme de libertés et d’habillement, ce qu’elle déplore autant que le fait, qu’aujourd’hui, les grandes marques s’approprient le Wax et que « l’art africain ne soit pas mis en avant par des Africains… »

 

FACE TO FAITH d'Alia Rayana Baré
FACE TO FAITH d’Alia Rayana Baré
  • Mariam KONE

    Je suis la fondatrice de la plateforme http://www.lbpa-france.com et je vous dit bravo <3 car votre media est vraiment très intéressant