/Contrôle antidopage : Serena Williams plus dépistée que les autres joueuses de tennis

Contrôle antidopage : Serena Williams plus dépistée que les autres joueuses de tennis

Sous les feux de la rampe et nouvellement maman, Serena Williams n’a pas une minute à elle ! Pour autant, les agents de contrôle antidopage ne comptent pas la laisser tranquille.

 

Le site américain d’actualités sportives Deadspin a rapporté qu’un employé de l’Agence antidopage américaine se serait présenté au domicile de la championne de tennis, le 14 juin dernier, pour un test antidopage inopiné. CBS Sports, a par ailleurs, indiqué qu’il s’agissait du sixième test subi par Serena Williams depuis le début de l’année, soit bien plus que les autres joueurs de tennis.

La joueuse de tennis qui n’était plus classée à la WTA (Women’s Tennis Association) depuis janvier 2018, suite à son congé maternité, a brillamment réintégré les têtes de série, se positionner à la 25ème place. Elle se remettait d’une blessure à la hanche qui l’avait contrainte à se retirer de l’Open français, et se préparait pour Wimbledon quand la tentative de test s’est produite.

Lire aussi >> Serena Williams : les femmes blanches ne sont pas notre norme de beauté !

 

L’agent de contrôle antidopage s’est apparemment présenté vers 8h30, relate Deadspin. Serena Williams n’étant pas à son domicile, le fonctionnaire a insisté pour attendre pour que celle-ci revienne. Après confrontation, ce dernier est parti sans pouvoir effectuer de test.

Les Américaines, pourtant classées bien au-delà du 183e rang mondial de Serena Williams, n’ont été testées que deux fois cette année, tout comme les joueurs américains, a indiqué CBS Sports. Données qui agacent particulièrement la tenniswoman. Le 21 mai dernier, celle-ci a publié sur Twitter qu’elle avait été testée deux fois en une semaine :

Serena Williams a, depuis, contacté le PDG de la Women’s Tennis Association, Steve Simon, pour manifester son mécontentement concernant le test du 14 juin, selon Deadspin.

“Williams n’a jamais échoué à un test de dopage en 23 ans de carrière de 23 ans, et elle continuera à se soumettre à autant de tests que nécessaire”, a confié son attaché de presse à Deadspin – “mais elle continuera également d’interroger ce système « invasif et ciblé »”.

 

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...