/Cyclone Idai au Mozambique et Zimbabwe : le bilan risque de s’aggraver

Cyclone Idai au Mozambique et Zimbabwe : le bilan risque de s’aggraver

Le Cyclone Idai qui a touché le Mozambique et le Zimbabwe a causé la mort d’au moins 300 personnes en fin de semaine dernière. Il y a au moins 100 morts au Zimbabwe et 200 au Mozambique. Dans le centre de ce pays, une surface de 100 km s’est retrouvée inondée, bloquant ainsi 3500 personnes. Dans ces deux états, de nombreuses routes, ponts, écoles et hôpitaux, ont été détruits compliquant davantage l’action des secours 

Actuellement, au Mozambique, les sauveteurs sont toujours à pied d’oeuvre pour venir en aide à des milliers de rescapés, dont certains ont dû se réfugier dans des arbres ou sur des toits afin éviter d’être emporté par les eaux. Le Président du pays, Filipe Nyusia, a d’ailleurs conseillé aux habitants de fuir les zones situées près des rivières. 

Les secours ont continué à porter assistance aux sinistrés malgré un manque criant de moyens en nombre. Ce qui aggrave la situation, car ils ne peuvent pas sauver tout le monde et sont contraints de faire des choix. Ce constat est d’ailleurs dénoncé par certains survivant .

Il s’agit d’une des pires catastrophes naturelles qu’ait connue l’Afrique Australe. Un deuil national de trois jours a même été décrété au Mozambique, mercredi 20 mars.  

Malheureusement, le désastre pourrait empirer dans ce pays, en raison de ponts qui menacent de céder et des pluies abondantes attendues dans les prochains jours.


Hervé Hinopay pour BY US MEDIA