/Découvrez Laëtitia Kandolo, la nouvelle styliste en vogue !

Découvrez Laëtitia Kandolo, la nouvelle styliste en vogue !

 

Ses remarquables collaborations avec des célébrités mondiales ont permis à la styliste congolaise Laëtitia Kandolo de se faire un nom dans l’univers de la mode.

 

 

Elle se nomme Laëtitia Kandolo et c’est à elle que l’on doit les costumes de scènes de Madonna, Beyoncé, Alicia Keys ou encore Kanye West, rien que ça !

Elle est également celle qui a habillé Rihanna pour les Grammy Awards, Fally Ipupa pour les photos de son album intitulé « Tokooos », ou encore ‪Lady Gaga‬. Autant dire que son parcours est plutôt bluffant.

Retour sur ses débuts

Styliste freelance, Laëtitia a d’abord été plongée dans l’univers de la danse, par ailleurs attirée par tous les domaines de l’art, et ce depuis son enfance.

« Quand je suis revenue de New York, j’ai passé des entretiens dans de grandes entreprises, des médias et des marques vraiment intéressantes car j’avais envie de rester en France. Mais mon âge a été un frein. C’est lorsque j’ai pris la décision d’enlever volontairement quelques expériences de mon CV qu’on a commencé à me rappeler … », raconte-t-elle.

Laëtitia Kandolo a commencé sa carrière à 19 ans. Actuellement âgée de 26 ans, la jeune femme s’amuse : « Les gens continuent à dire que je ressemble à une fille de 18 ans avec 30 ans d’expertise, je n’ai toujours pas vieilli. »

Sa marque “made in Kinshasa”

Laëtitia dirige d’une main de maître sa marque de prêt-à-porter Uchawi (qui signifie « magie » en Swahili), créée en 2015, en République Démocratique du Congo. Désireuse de retrouver ses racines, il lui tenait à cœur de créer cette marque.

« Pour moi, ce marché n’existe qu’en surface. Il y a des stylistes, mais il n’y a pas une réelle industrie, de normes internationales… Par exemple, à l’échelle du pays, c’est très compliqué de faire exporter quelque chose. Le Congo importe beaucoup plus qu’il n’exporte, alors personne ne peut réellement t’informer sur les démarches à faire » déplore Laëtitia.

Quelle sera la suite ?

C’est donc logiquement que Laetitia enchaîne les projets :
« J’ai encore mes gros clients à côté. Actuellement, c’est Rihanna. Il y a de belles choses qui se préparent avec Fenty Beauty, la marque continue à se développer. Je travaille sur les campagnes avec toute une équipe qui ne se trouve pas sur le même continent, ça demande beaucoup de coordination ».

La talentueuse styliste poursuit un autre dessein, celui de fonder une maison des artistes au Congo : « J’ai l’avantage de travailler avec beaucoup de chanteurs, musiciens, photographes, peintres, réalisateurs… j’aimerais bien connecter tous ces talents et développer des projets. On pourrait avoir un studio de création et faire une passerelle entre le Congo et d’autres pays. C’est quelque chose qui peut fonctionner à Dakar comme à Abidjan ».

En attendant, « Titia », comme on la surnomme, se concentre sur sa marque et ses clients. En quête perpétuelle de nouveaux challenges, celle-ci souhaite explorer des domaines artistiques encore inconnus pour elle : « Pourquoi pas le cinéma ? J’ai d’ailleurs reçu le scénario d’un prochain film africain ! Ce serait intéressant de travailler les costumes. »

 

Passionnée de mode et de beauté, elle espère solliciter votre intérêt par les sujets qu'elle aborde. Attention aux fashion faux pas avec elle !