/Faire baisser ses impôts en hébergeant des réfugiés
réfugiés

Faire baisser ses impôts en hébergeant des réfugiés

C’est la surprise du projet de loi de finance 2019 : un amendement a été adopté le 17 octobre dernier. Ce dernier instaure un crédit d’impôt pour les citoyens français qui accepteraient d’accueillir des réfugiés chez eux.

Défendu par le député LREM Aurélien Taché, l’amendement 2356 prévoit un crédit d’impôts pour les particuliers qui accueillent un réfugié chez eux à hauteur de 5 € par nuit pour un montant maximum de 1 500 €.

En outre, d’autres propositions ont été retenues par le gouvernement, notamment, le doublement du volume d’heures d’enseignement du français de 200 à 400 heures, un programme revu et plus fourni pour la formation civique (24 heures contre 12 heures auparavant), et la réduction du délai permettant aux demandeurs d’asile de travailler (six mois après la demande, contre neuf mois auparavant).

réfugiés

Pour éviter le business des marchands de sommeil, l’amendement ne concernera que les réfugiés ayant déjà obtenu leur statut. Ces derniers devront être suivis par une association qui aura reçu un agrément de l’État. Cet amendement doit encore être validé lors de l’examen du projet de loi de finance par le Sénat puis, de nouveau, par les députés. 

À LIRE AUSSI >>  Ces Réfugiés européens qui trouvèrent asile dans le Moyen-Orient

En supposant que le Parlement adopte cette mesure, celle-ci rendra l’intégration des réfugiés plus simple: actuellement, les principaux interlocuteurs de ces derniers sont les agents administratifs chargés de recueillir leur demande et éventuellement des membres d’associations.

Aime regarder le monde sous un autre angle et constater que l’univers est un vaste terrain de jeu. “Les hommes doués intellectuellement savent qu'il n'y a pas de différence nette entre le réel et l'irréel, que les choses ne nous apparaissent qu'à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s'opère subjectivement en chacun de nous.”HPL