/Gaël Faye, le rappeur à la plume d’or

Gaël Faye, le rappeur à la plume d’or

Ses lyrics romancées sur fond de rumba congolaise et de notes jazz-soul avaient déjà conquis le grand public par le biais de son premier album « Pili Pili sur croissant au beurre ». Avec son livre Petit pays, grand vainqueur du prix littéraire de la rentrée décerné par la Fnac, le rappeur à la voix douce s’inscrit définitivement dans la cour des grands écrivains.

 

Elancé, la peau claire et le visage enfantin… une comparaison physique avec son confrère belge Stromae, inoubliable interprète de « Papaoutai » est inévitable mais le style, lui, est radicalement différent. Originaire du Burundi, Gaël Faye a dû quitté sa terre natale après le déclenchement de la guerre civile et le génocide des Tutsi dans le pays frontalier, le Rwanda. Et lorsqu’il arrive en France du haut de ses 13 ans, les souvenirs de son Burundi, petit pays de l’Afrique des grands lacs ressurgissent inlassablement et entretiennent les divers pans de son identité. Grâce à la musique, plus précisément le rap, le jeune exilé se livre et déconstruit les fantasmes sur le métissage avec intelligence et clarté. On le découvre d’abord dans le groupe Milk Coffee and Sugar puis en solo via son premier album « Pili Pili sur croissant au beurre » sorti il y a trois ans. Le succès est là mais l’artiste a la plume qui le démange.

 

 

« La chanson a ses limites, je voulais entamer un voyage plus long. » confie t-il dans une interview donnée à L’Express.

C’est décidé, Gaël Faye, encouragé par une éditrice indépendante écrira un livre. En grand fan de Céline et Doltoievski, l’écrivain en herbe travaille d’arrache pied. C’est la maison d’édition Grasset qui obtient le gros lot et le signe, après n’avoir lu que 30 pages de son manuscrit. Près de quatorze maisons d’éditions étrangères suivent et achètent les droit de Petit Pays. L’histoire aurait pu s’arrêter là, pourtant le roman récompensé par le prix littéraire de la rentrée décerné par la Fnac, à peine imprimé, est également sélectionné dans la première liste du prix Goncourt, considéré comme le plus prestigieux prix littéraire français. Rien que ça !

Un long chemin parcouru pour l’audacieux écrivain, lui qui avait arpenté pendant trois années les open-spaces de la City à Londres pour finalement embrasser sa véritable destinée.

 

Petit Pays, Gael Faye

Editions Grasset 

petitpays« En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français… »

Journaliste société et accessoirement directrice du pôle audiovisuel à ByUs Media. Autodidacte et engagée quand elle s'y met. Aime l'idée de pouvoir impacter des personnes à travers le monde rien qu'en écrivant ou en filmant.« En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire.» G. Orwell