/La Grande Muraille du Bénin

La Grande Muraille du Bénin

À l’instar de la grande muraille de Chine, ou encore la pyramide de Gizeh, la grande muraille du Bénin est une mégastructure défensive humaine dont l’existence est malheureusement fort méconnue.

Quelques points essentiels à retenir :

– La muraille du Bénin a été construite dans l’objectif de défendre le royaume du Bénin (forteresse), actuel État d’Edo au Nigeria

– Sa longueur était plus de 16.000 km

– On estime que sa construction a commencé en 800 après JC et s’est poursuivie jusque dans le milieu des années 1400

-La muraille du Bénin a été ravagée par les Britanniques en 1897

– Il existe une multitude de ruines dans l’État d’Edo, la grande majorité d’entre elles ayant été utilisées par les locaux à des fins de maçonnerie. Ce qui reste de la muraille elle-même continue à être démoli en faveur du développement immobilier

– Le mur est quatre fois plus long que la Grande Muraille de Chine

– Cela a nécessité environ 150 millions d’heures de travail pour creuser et construire cette forteresse considérée comme le plus grand phénomène archéologique de la planète

Muraille de Bénin

 

‪#‎ByUs‬

  • Guillaume Toto

    Very nice

  • Ya Kolu

    Esongo makasi ya ko tanga makomi oyo !!!

  • Pingback: Afrique - Découvertes archéologiques : Pourquoi si peu de médiatisation ? - ByUs Media()

  • Aka Kroo Gerald

    Et personne n’en sait rien ?! Merveilleuse et Pauvre Afrique à la fois ! pfff!

  • Sardine Sauvage

    Merci beaucoup pour le partage cher Roronoa Spawn. Il y a quelques semaines de cela, j’y avais dédié l’article ci-dessous. Etes vous sur facebook? Si oui, ajoutez moi pour qu’on puisse se partager ses decouvertes que nous faisons grâce à la lecture de notre histoire. Bonne lecture: Surpris par le niveau de développement et d’urbanisation de la ville de Benin (sud du Nigéria) lors de leur visite au XV e sielce, voici les témoignages d’un groupe de voyageurs hollandais cités dans le second chapitre (page 111 version pdf) du livre intitulé « How Europe underdeveloped Africa/Et l’Europe sous developa l’Afrique », d’un historien guyanais nommé Walter Rodney.

    “La ville a l’air d’être grande. A l’entrée, vous empruntez une grande route bien large mais non pavée qui semblait être sept ou huit fois plus large que la Warmoes street á Amsterdam…

    Le palais royal est groupe d’immeubles cloturé s’étendant sur une surface équivalant á celle de la ville d’Harlem. Les ministres du Prince possédent plusieurs appartements et des centres commerciaux dont les plus grands ressemblent á ceux situés à la bourse d’Amsterdam. Les appartements et les centres commerciaux sont bâtis sur des piliers en bois garnis de cuivre, où leurs victoires sont représentées, et qui sont soigneusement gardées très propres.

    En dehors de plusieurs petites rues qui se croisent, 30 rues principales bien droites et larges de 40 mètres parcourent la ville. Les maisons sont construites de facon ordonnée et proches les unes des autres. En terme de salubreté, ces gens ne sont en aucun cas inférieurs aux Hollandais ; Ils lavent et recurent leurs maisons si bien que’elles sont bien polies et brillent comme des mirroirs. »

    D’après un article publié par le journal The Gardian, les belles maisons, les palais luxueux, les routes bien tracées et la grande clôture qui était plus longue et plus imposante que la fameuse Grande Muraille de Chine faisaient de cette ville africaine située au sud du Nigéria l’une des villes les mieux structurées et planifiées dans le monde á une époque où la ville de Londres était un lieu de « pillage et meurtre »(The Guardian, 2016).

    Malheureusement, l’intrusion croissante des négriers européens á l’intérieur de la ville et le commerce des esclaves sur ses côtes allaient progressivement occasioner son déclin. D’après The Guardian, Benin City sera détruite trois siecles plus tard par des soldats de l’empire britanique qui l’ont pillé, détruit et brulé.

    Le Sauvage

    Source : How Europe underdeveloped Africa (page 111-120

    https://www.theguardian.com/cities/2016/mar/18/story-of-cities-5-benin-city-edo-nigeria-mighty-medieval-capital-lost-without-trace