/Italie : un fasciste ouvre le feu sur des migrants africains

Italie : un fasciste ouvre le feu sur des migrants africains

Un sympathisant d’extrême droite a ouvert le sur des migrants africains faisant 6 blessés, 5 hommes et une femme sont originaires du Mali, du Nigéria et du Ghana, ce samedi 3 février, dans la ville de Macerata, en Italie, alors qu’il circulait à bord d’une voiture. Le tireur qui portait le drapeau italien noué aux épaules, a ensuite exécuté un salut fasciste en sortant de son véhicule, avant d’être appréhendé par la police en possession d’une arme à feu.

Luca Traini, 28 ans, est un militant de la Ligue du Nord, parti politique italien régionaliste, fédéraliste, souvent décrit comme populiste, voire xénophobe. Le jeune homme s’était d’ailleurs récemment présenté à des élections locales en 2017 sans obtenir aucune voix.

Cette fusillade à caractère raciste pourrait, semble-t-il, avoir un lien avec un fait divers à la Une de la presse italienne ces derniers jours, concernant un Nigérian demandeur d’asile et dealer de drogue, arrêté dans cette même ville de Macerata, et soupçonné d’avoir assassiné une jeune Italienne de 18 ans dont le corps a été retrouvé en morceaux dans des valises, mercredi 31 janvier 2018.

Le ministre italien, Marco Minniti, a vivement condamné l’incident de Macerata  qualifiant celui-ci d’ « évidente haine raciale ».

 

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...