/Joel « le processus » Embiid

Joel « le processus » Embiid

Si vous suivez la NBA vous savez forcément qui est Joel Embiid. Si non, vous devez absolument le connaître !

 

Avant même son entrée en NBA, l’homme de la renaissance des Sixers, est surnommé « the process » ( le processus), en référence à la renaissance de la franchise. Joel Embiid est un « big man » de 2m13 pour 115 kilos qui sait tout faire. Il sait jouer poste, face au panier, possède un bon jeu de passe mais surtout un très bon tir pour un joueur de sa taille.

Né à Yaoundé en 1994, il est repéré à l’âge de 14 ans lors d’un camp de Basket-ball organisé par le joueur camerounais Luc Richard Mbah a Moute (également joueur NBA). Alors qu’il n’a que très peu pratiqué le basket avant ce camp, « The process » se retrouve quelques mois plus tard inscrit dans un lycée de Gainesville en Floride.

 

Une très lourde pression sur ses épaules

 

Au lycée de Gainesville, Joel fait plus que confirmer les attentes, il mène son équipe à un bilan de 33 victoires et 4 défaites. Embiid est désormais considéré comme l’un des meilleurs de basket du pays. Après un an à l’université de Kansas, Joel Embiid est sélectionné en 3ème position par les Sixers de Philadelphie, lors de la loterie NBA, le 26 juin 2014.

Les Sixers misent tous leurs espoirs sur le jeune homme. Chez les Sixers dès 2014, Joel Embiid dispute son premier match NBA, deux ans après une série de blessures qui n’empêche pas les Sixers de conserver  leur confiance en leur joueur dont ils croient au potentiel sans limite.

 

L’heure de gloire

 

« The process » dispute son premier match NBA contre Oklahoma City après une longue période d’indisponibilité, le 20 octobre 2016. Malheureusement, lors de la saison 2016-2017, il dispute que 31 matchs sur les 82 du calendrier. C’est lors de la saison 2017-2018 qu’il s’impose définitivement comme l’un des meilleurs joueur NBA.

Embiid tourne à 23 points et 11 rebonds de moyenne, devient « all star » mais surtout, il assume pleinement son rôle de leader et termine 3ème de la Conference EST avec un bilan de 50 victoires en 82 matchs. Son équipe finit devant les Cleveland Cavaliers de LeBron James

À noter que les Sixers n’avaient pas atteint un tel niveau depuis 2001, avec un certain Allen Iverson qui les mènera  jusqu’en final NBA…

 

Chris Grembokolé pour ByUs Media