/Le jour où Elizabeth Eckford avait tenté d’intégrer une école réservée aux Blancs

Le jour où Elizabeth Eckford avait tenté d’intégrer une école réservée aux Blancs

Elle s’appelle Elizabeth Eckford et son histoire va rester dans les annales grâce à son courage sans égal. Née le 4 octobre 1941 à Little Rock, en Arkansas, Elizabeth connait, dès sa naissance, la ségrégation raciale comme tous les Noirs de l’époque. Elle fréquente ainsi une école réservée aux élèves Noirs depuis son plus jeune âge.

 

Elle a alors 12 ans quand la Cour suprême des Etats-Unis déclare que la ségrégation raciale est désormais illégale. Mais les écoles d’Arkansas tiennent tête, une majorité des Blancs refuse toujours d’y accepter les élèves Noirs. Parfaitement au courant et souhaitant enfin pouvoir étudier plus près de son domicile, c’est malgré tout le 4 septembre 1957, à l’âge de 15 ans, qu’Elizabeth et huit autres élèves tentent d’entrer à l’école secondaire de Little Rock, toujours réservée aux Blancs.

Une pluie d’insulte de la part d’élèves en colère

Il fallait s’y attendre, dès que les élèves ont vu Elizabeth Eckford et ses camarades apparaitre devant l’école, une majorité d’entre eux les ont insultés et agressés physiquement. Une photo très parlante, prise sur l’instant sort alors. Dessus, on y voit clairement la colère d’une dénommée Hazel Bryan Massery criant sa colère à pleine voix derrière Elizabeth.

Le gouverneur de l’Arkansas Orval Faunus va même jusqu’à envoyer la Garde nationale pour empêcher ces derniers de pénétrer dans l’école. Voyant la situation s’envenimer, Dwight Eisenhower, président des Etats-Unis de l’époque, tente rapidement de tenir un rôle de médiateur en demandant à Orval Faunus de changer d’avis, en vain.

La population blanche est plus que furieuse. Raison pour laquelle Orval décide de fermer toutes les écoles plutôt que de laisser le libre accès à Elizabeth Eckford et ses camarades, et ainsi mélanger Blancs et Noirs dans un seul et même établissement. L’année suivante, Elizabeth part déménager à Saint-Louis (Missouri), où elle obtient haut la main son baccalauréat en Histoire.

L’école de Little Rock abrite à ce jour un musée qui commémore cette triste époque, et permet ainsi de dénoncer la discrimination raciale, qui sévit toujours dans ce pays. C’est devant cet établissement que Hanzel Bryan Massery est venue présenter ses excuses à Elizabeth, le 22 septembre 1997.

 

Oriane T.