/La canicule et la peau noire : stop aux idées reçues

La canicule et la peau noire : stop aux idées reçues

“Regarde, je suis aussi bronzé.e que toi !” ou “ il fait tellement chaud, cela doit te rappeler ton pays, non ?!”. Autant de petites phrases qui reviennent quand la canicule pointe son nez. Un autre mythe qui a la vie dure : les personnes noires de peau seraient immunisées face au soleil. Or il n’en est rien ! Celui-ci peut s’avérer dangereux lorsque des enfants noir.es y sont exposé.es toute la journée sans protection.

Mardi 25 juin au soir, en plein épisode caniculaire, Aude* a récupéré à l’école, sa fille de presque cinq ans toute rouge. Interloquée elle a donc demandé à son enfant qu’est ce qu’il s’était passé : « la maîtresse a dit que la « crème solaire c’est pour les Blancs parce qu’ils prennent des coups de soleil » ». Sauf que la fillette a été brûlée…

Une idée couramment répandue

Selon les mots catégoriques de l’enfant, sa maîtresse ne lui a pas appliqué de crème parce qu’elle est « marron ». Ces stéréotypes véhiculent l’idée que les personnes noires n’ont pas besoin de soins particuliers ou une protection naturelle contre les rayons du soleil.

Contactée par la rédaction, la doctoresse Khady Bizet, docteur généraliste et dermatologue exerçant à Paris, explique que : « même si la mélanine sert de bouclier anti-solaire aux peaux noires, elle ne protège pas de la même manière lorsque l’on vit en climat tempéré car elle n’est pas suffisamment stimulée. »

« Les noirs qui vivent sous les tropiques stimulent leur mélanine par effet de bronzage, la peau se tanne un peu et devient plus résistante aux coups de soleil… ceux qui vivent ici en revanche, bronzent comme les peaux caucasiennes et par conséquent sont moins résistantes au soleil. »

Elle n’exprime aucune surprise quant au fait que des enfants noirs aient été victimes de coup de soleil avec cette canicule qui sévit en Europe : « ils ne sont pas « immunisés » contre cela, même si leur peau est noire. »

Sur les réseaux sociaux, les personnes noir.es confirment l’existence de ce préjugé.

https://twitter.com/SimanPLT/status/1144276635270766592

Une version qui a aussi quelques variantes :

Une idée préconçue négrophobe

Cependant, cet a priori peut être considéré comme de la négrophobie ordinaire.

L’été est, par ailleurs, le retour du culte du bronzage pour « être noir ».

Sauf qu’être « noir », au de là d’une couleur de peau, est une catégorie sociale qui influence la vie des personnes concernées, tout comme cette petite fille avec la peau rougie parce que « marron ».

La doctoresse préconise aux peaux noires une protection solaire avec un indice à 30+ l’été et 50+ pour les enfants dont la peau est très vulnérable quelque soit la couleur. Concernant les enfants, elle insiste sur le port d’un chapeau et conseille vivement de « bien les hydrater » et sur le fait qu’il faille« les obliger à jouer à l’ombre ».

Pour finir :

Léna Perez