La longue lutte des femmes de chambre de l’hôtel Ibis Clichy-Batignolles

[VIDEO] En grève depuis le 17 juillet 2019, les femmes de chambre de l’hôtel Ibis Clichy-Batignolles, à Paris, continuent de lutter pour mettre fin à la sous-traitance et décrocher de meilleures conditions de travail. Les journalistes Nassim Boudraa, Moussa Wague, Aïssatou Faty et Rokia Dosso de BY US MEDIA, les ont suivies pendant deux mois au cœur de cette longue lutte pour Reporterre et L’Agence des Quartiers.

C’est le plus long combat jamais mené dans le secteur de l’hôtellerie. Cela fait plus de 600 jours que les femmes de chambre l’hôtel Ibis Clichy-Batignolles dénoncent les terribles conditions de travail qu’elles subissent du fait de la politique de sous-traitance du groupe Accor. Rythme de travail surhumain, salaires indécents, harcèlement du personnel et agressions sexuelles pour certaines d’entre elles, telles sont les conditions dans lesquelles sont exploités ces femmes, toutes d’origine africaines et souvent en situation de grande précarité.

Rachel, Sylvie, Mariama et leur camarades luttent sans relâche pour que le groupe @accor reconnaisse enfin leurs droits et ce n’est ni la crise sanitaire, ni le manque de considération de leur employeurs qui les arrêteront.

« On ne peut pas reprendre le travail, parce que si on arrête, on monte, on est morts. Demain si on arrête comme ça et on monte, les enfants vont dire : « Mais est-ce que vous avez gagné ? » et on va dire « non, on a pas gagné, on a abandonné ». Ce n’est pas un exemple »

Rachel Kebe, femme de chambre à l’hôtel Ibis Clichy-Batignolles
Afficher les commentairesFermer les Commentaires

Laisser un commentaire