L’actrice Eye Haïdara victime de discrimination

Le nom de l’actrice française d’origine malienne, Eye Haïdara, a été totalement occulté d’une affiche exposée sur la tour de TF1 dans le cadre la promotion de la mini-série « Un homme d’honneur » diffusée sur cette même chaîne depuis le 22 mars dernier. Cette omission a suscité des vives réactions chez certains internautes et des personnalités qui dénoncent déjà le manque de représentation des Noirs dans le cinéma français.

C’est un message posté sur sa page Facebook par le journaliste et animateur de l’émission Couleurs Tropicales sur RFI, Claudy Siar, qui a attiré l’attention sur cette discrimination dont est victime Eye Haïdara sur une affiche exposée sur la tour de TF1. On aperçoit bien le visage de la jeune femme au côté des cinq autres personnages sur l’affiche, mais contrairement aux autres acteurs et actrices (Kad Merad, Gérard Depardieu, Zabou Breitman, Rod Paradot, Aure Atika), seul son nom n’y apparaît pas. De fait, l’actrice reste dans l’anonymat pour toutes les personnes qui ne la connaissent pas encore.

Eye Haïdara

La discrimination des femmes noires et des Noirs en général dans le cinéma français ne date pas d’hier. En 2016 déjà, pour la promotion du film les « Visiteurs 3 » le nom de Pascal N’Zonzi avait été également omis de l’affiche. Certains internautes avaient même tenté de réparer cette injustice en y rajoutant à la main.

En 2018, l’actrice Aïssa Maïga avait par ailleurs initié un essai collectif intitulé « Noir n’est pas un métier » (publié aux éditions le Seuil), visant à mettre en lumière cette discrimination dont sont victimes les comédiennes noires. L’ouvrage qui se présente comme un « livre-manifeste » rassemble les témoignages et les réflexions de seize femmes noires ayant été victimes de discriminations et de stéréotypes dans le monde du cinéma. Celles-ci espéraient par cette action déclencher une véritable prise de conscience dans ce milieu et obtenir une meilleure représentation de la diversité.

Lire aussi >> La Critique Sincère de Kayzenberg : Inséparables

Concernant Eye Haïdara, il ne s’agit pas uniquement de l’omission d’un nom sur une affiche. C’est avant tout un problème d’ordre structurel et institutionnel inhérent au monde du cinéma français. Non seulement, il existe un manque criard de diversité dans ce dernier, mais s’ajoute à cela le fait que les acteurs noirs sont cantonnés à des seconds rôles et/ou à des rôles de « femmes de ménage, des dealers, des braqueurs, etc », comme s’il était inconcevable que des Noirs puissent incarner des personnages tels que des médecins, des avocats, ou des ingénieurs, dans la société française. Le premier grand rôle attribué à un acteur noir dans le cinéma français détenu par Oumar Sy dans « Intouchables » est très récent par rapport à l’histoire du cinéma français.

Afficher les commentairesFermer les Commentaires

Laisser un commentaire