/L’actrice Taraji P. Henson lève le voile et se confie sur sa dépression

L’actrice Taraji P. Henson lève le voile et se confie sur sa dépression

Dans une interview accordée au magazine Self, l’actrice afro-américaine, Taraji P. Henson, a accepté de se confier sur sa bataille contre la dépression tout en dénonçant le concept de “La Femme Noire Résiliente” (“The Strong Black Woman”) qu’elle qualifie de mythe dangereux.

Ces derniers temps, la star de la série Empire s’est beaucoup exprimée sur la question des troubles mentaux. Elle a abordé le sujet pour la première fois, en juin dernier, dans le cadre d’une conférence qui se tenait au Congrès des États-Unis (Capitole). Elle a évoqué sa propre dépression, son anxiété ainsi que les problèmes de santé mentale auxquels les Noirs sont confrontés.

Au mois d’octobre, Taraji P. Henson était invitée sur le plateau de l’émission Today pour parler de la fondation qu’elle a créée dans le but de venir en aide aux étudiants noirs en proie à des troubles mentaux pouvant parfois se manifester en plein cour. Celle-ci a d’ailleurs nommé sa fondation Boris Lawrence Henson, en mémoire de son défunt père qui souffrait de trouble de stress post-traumatique après avoir servi pendant la guerre du Vietnam.

Durant l’émission, Taraji P. Henson a également déclaré qu’il n’y avait pas assez de thérapeutes “culturellement compétents” pour les Noirs.

« Nous devons faire face à ces situations traumatisantes, et les enseignants, thérapeutes et travailleurs sociaux doivent être formés aux compétences culturelles pour être en mesure de repérer un enfant dont le problème est plus profond que le simple fait d’être mauvais en classe », a-t-elle expliqué.

Dans cette nouvelle interview accordée au magazine Self, Taraji s’est confiée au sujet de sa propre dépression, déplorant par ailleurs la façon dont la femme noire était perçue, faisant ainsi référence au concept de la « Strong Black Woman », jugeant celui-ci dangereux. L’actrice de 49 ans a insisté sur le fait que les femmes noires devaient se rendre compte qu’il était normal et acceptable de se sentir vulnérable ou dépressive.

« Il y a des moments où je me sens totalement impuissante », a admis la star. « C’est humain. Tout le monde ressent ça. Ne me collez pas ce truc de super-héroïne simplement parce que je suis une femme noire ! »

Taraji P. Henson a également expliqué pourquoi elle avait été en quête d’une thérapie, alors qu’elle commençait à se sentir différente à l’intérieur. À la même période, son fils avait, lui aussi, besoin d’aide car son père (le petit ami de Taraji) avait été assassiné en 2003. Ajouté à cela que le père de l’actrice était décédé trois ans plus tard… « la thérapie est entrée en jeu par nécessité. », avoue-t-elle.

« Il y a cette fois où je me suis dit : « Oh, je ne me sens plus moi » […] Et mon fils traversait ses problèmes, dont celui de devoir faire face à la difficulté de devenir un jeune homme noir en Amérique, sans père ni grand-père. »

Un témoignage poignant qui met en lumière les problèmes de santé mentale endogènes aux communautés afros et qui pourtant sont très peu abordés, considérés comme honteux voire tabous.

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...