/L’art selon Norman Rockwell
Autoportrait de Norman Rockwell

L’art selon Norman Rockwell

« Je peins la vie comme j’aimerais la vivre », telle était la manière de s’exprimer de Norman Rockwell à travers ses oeuvres d’art.

Né en 1894 à New York, il décida de suivre des études d’art, dès son plus jeune âge, avec pour objectif d’en faire son métier. Il débuta sa carrière en tant que Directeur Artistique pour « Boys’ Life », magazine officiel des Boy Scouts américains. Agé de 22 ans et fraîchement arrivé à New Rochelle, New York, Norman Rockwell peignit sa première couverture pour « The Saturday Evening Post » et y travailla les 47 années qui suivirent. Ainsi, il eut l’opportunité de partager sa passion avec les lecteurs à travers ses 321 couvertures !

En 1963, il décida de quitter « The Post » pour rejoindre le magazine « Look » au sein duquel il illustrait des sujets qui lui tenaient à coeur telle que la lutte pour les droits civiques ou encore celle contre la pauvreté aux Etats-Unis. Vous trouverez d’ailleurs ci-dessous 2 de ses productions marquantes des années 1960, qu’il fit au cours de ses 10 ans de carrière au journal « Look ».

La première est « New Kids In The Neighborhood » (Negro In The Suburbs), conçue en 1967, qui fait partie de son projet Witness : Art and Civil Rights in the 60s et qui met l’accent sur la réaction et le regard porté par de jeunes blancs sur leurs nouveaux voisins noirs. La seconde est « The Problem We All Live With », réalisée en 1964, qui illustre le premier jour d’école de Ruby Bridges, âgée de 6 ans, à la William J. Frantz Elementary School en Nouvelle Orléans, le 14 novembre 1960, escortée par des Représentants de l’Etat Américain afin d’éviter tout acte de discrimination raciale et de violence à son égard.

En 1977, un an avant sa disparition, il reçut la Médaille Présidentielle de la Liberté, en récompense de son travail ayant un impact positif sur la société.

Herbby pour #ByUs