/Le caractère chimique et vertueux de la Mélanine

Le caractère chimique et vertueux de la Mélanine

Dans cet édito, ByUs Media a choisi de prêter sa plume à Papa Moussa Camara, étudiant en Multimédia-Internet-Communication ( MIC) à l’Université virtuelle du Sénégal, membre de la Ligue Panafricaniste Umoja (LP-U) et de l’Urgence Panafricaniste (UP) section université Cheikh Anta Diop de Dakar. Le jeune militant panafricain partage ici ses réflexions sur la question de la Mélanine, ses bienfaits et comment elle peut-être biologiquement modifiée pour nuire à ses détenteurs…

L’Histoire atteste que le peuple noir a été régulièrement éprouvé. On pourrait penser que cela découle exclusivement d’éléments d’ordre culturel, or il n’en est rien. En effet, il semble qu’il y ait un autre facteur naturel et biologique qui soit à l’origine de la négrophobie, résultat d’une frustration, d’un égocentrisme inconscient ancré chez les négrophobes depuis la nuit des temps. Et ce facteur naturel n’est autre que la Mélanine.

 

Substance localisée dans l’univers, dans le ciel, dans l’eau, dans tout ce qui vit, la Mélanine est omniprésente dans le cosmos, ce que les Dogons appellent « Amma ». Grâce à ses diverses formes, principalement la Phéomélanine et l’Eumélanine, la Mélanine assure d’une part, la coloration de l’oreille interne, des yeux, des cheveux, de la peau, et favorise le bon fonctionnement ainsi que l’amélioration de la communication des différents éléments du système nerveux par le biais de la Neuromélanine, qui précisons-le, est encore un autre type de Mélanine présente dans la partie noire du cerveau. Ladite Neuromélanine est une forme de Mélanine responsable des points noirs retrouvés dans chaque partie du système nerveux et qui facilitent la bonne circulation des influx nerveux et des informations élaborées par le cerveau.

La Mélanine raffine le système nerveux de telle manière que les messages du cerveau atteignent d’autres secteurs du corps plus rapidement chez les personnes noires que tout autre peuple au monde. C’est pourquoi les enfants mélanodermes (noirs) s’asseyent, se tiennent, rampent et marchent plus tôt que les enfants peu mélaninés, mais aussi montrent des capacités cognitives plus avancées que celles des bébés issus de peuples qui produisent en quantité faible la Mélanine dans leur corps, notamment les Blancs et les Asiatiques.

Il faut retenir que si la maladie de Parkinson cause des tremblements incoercibles et une dégénérescence mentale, c’est parce que la zone mélaninée du cerveau est endommagée.

La Mélanine protège la peau contre les rayons ultraviolets, ralentit son vieillissement, augmente le champ auditif et la vision, et élimine les métaux lourds qui infectent le cerveau. Dans son œuvre ‘Mélanine: La clé chimique de la grandeur noire’, la neuroscientifique et professeur de psychologie à l’Université de l’Arizona, Carol Barnes écrit : « … vos processus mentaux (puissance du cerveau) sont commandés par le même produit chimique qui donne aux humains noirs leur supériorité physique (athlétisme, capacités dansantes rythmiques) et habilité. Ce produit chimique… est la Mélanine ! »

Autrement dit, l’abondance de Mélanine chez l’homme noir lui confère une disposition physique, une puissance mentale et spirituelle nettement supérieure à celles des autres peuples. Si les Noirs ont des aptitudes sportives évidentes constatées, ceux-ci excellent également dans d’autres domaines comme cela n’est plus à démontrer, puisqu’à l’origine de la plus ancienne civilisation de l’humanité.

 

COMMENT LA MÉLANINE PEUT ÊTRE UTILISÉE POUR AFFAIBLIR LES NOIRS

 

Bien qu’elle renferme des avantages inimaginables, la Mélanine peut s’avérer défavorable pour les Mélanodermes, en cas de contact avec certains produits chimiques néfastes.

Dans leur quête larvée de destruction des populations à forte concentration de mélanine, à savoir les Noirs, les colons occidentaux ont créé des drogues chimiquement structurées, dangereuses pour la Mélanine, afin de rendre ces derniers vulnérables. Carol Barnes écrit à ce sujet : “La Mélanine peut devenir toxique pour l’homme Noir quand elle est combinée avec des drogues nocives telles que la cocaïne, les amphétamines, les psychotiques, les hallucinogènes… les variétés modifiées de marijuana… etc…”

En effet, les molécules de ces drogues se rapprochent de la molécule de la Mélanine ! Le corps humain est induit en erreur et son équilibre est dérangé, dans la mesure où qu’il compte sur ses drogues, qui pourtant détruisent la Mélanine, pour fonctionner. À cela s’ajoutent, certaines drogues légales comme les tétracyclines, les neuroleptiques (tranquillisants), qui ont la forte tendance à se lier avec la Mélanine. Les herbicides (paraquat dichloride), l’agent orange (dioxine) se lient irréversiblement à la Mélanine et restent dans le corps humain de manière définitive, entraînant de nombreux de problèmes de santé.

Lire aussi : La mélanine, une protection naturelle contre les effets des rayons ultraviolets sur la peau

L’addiction aux drogues est plus forte chez les Mélanodermes parce que la Mélanine les rend plus rapidement dépendants à celles-ci. Comme on peut le constater aux États-Unis, les drogues injectées dans les ghettos sont en train de détruire les Noirs issus de ces quartiers défavorisés, responsables d’un taux de mortalité excessivement élevé (maladies cardio-vasculaires). L’extermination des Sud-africains noirs pendant l’Apartheid par les vaccins anti-Mélanodermes est, elle aussi, une parfaite illustration du caractère malveillant de ces dispositifs.

 

LE CARACTÈRE SPIRITUEL DE LA MÉLANINE

 

La science décrit la Mélatonine sécrétée par les glandes pinéales du cerveau comme l’hormone mentale et morale stimulant la philanthropie et l’humanisme. Les recherches scientifiques indiquent que la plupart des Blancs  produisent peu de mélatonine, du fait de leurs glandes pinéales souvent calcifiées et qui fonctionnent pratiquement pas. Le taux de calcification des pinéales chez les Africains varie de 5 à 15%, chez les Asiatiques, il oscille entre 15 et 25%, tandis que les Européens atteignent des taux très élevés de calcification des glandes pinéales, soit entre 60 et 80%. Ceci témoigne des différences biologiques et culturelles entre les Noirs et les autres types d’être humains. Ce phénomène chimique, lié à la carence en mélatonine ou en mélanocytes chez l’homme blanc, reste un élément de réponse quant à sa propension à soumettre, esclavagiser et coloniser les autres peuples.

C’est dans cette logique que Carol Barnes écrit : « La Mélanine est responsable de l’existence de la civilisation, de la philosophie, de la religion, de la vérité, de la justice, et de la décence. Les individus contenant les plus bas niveaux de Mélanine se comportent d’une façon barbare. »

La Mélanine donne à celui qui en possède en forte quantité une capacité sensorielle exceptionnelle dans la mesure où elle permet d’attirer toutes les fréquences d’énergie, dont celles du soleil, car pourvue de cuivre, conducteur d’électricité de premier choix.

Par ses facultés, la Mélanine permet aux Mélanodermes d’émettre et de recevoir de la lumière, y compris les rayons solaires, et d’entrer en connexion avec l’univers, favorisant ainsi la spiritualité. C’est ce que les anciens égyptiens (noirs eux aussi) avaient déjà compris en pratiquant le culte du soleil et en se baptisant « Fils de Râ ». La Mélanine est, par ailleurs  capable de transformer les ondes électromagnétiques en entités sonores.

Prenons pour exemple la radio qui émane du mot latin « radius » qui signifie « rayon » : à travers sa fréquence, celle-ci capte les rayons, les ondes dans le but d’émettre un son audible.

Ce n’est donc pas par hasard si les Mélanodermes, les Noirs pratiquent et maîtrisent de manière naturelle, la musique, la danse, les instruments…

Le Dr. Welsing affirme que : « puisque la Mélanine est l’absorbateur supérieur de toutes les énergies, il est essentiel d’établir cette compréhension de Dieu et de toutes les énergies. Le fait qu’il manque de la Mélanine aux Blancs peut également aider à expliquer… pourquoi, selon l’opinion de beaucoup de peuples non-blancs, ils (les blancs) manquent de spiritualité et de capacité à être en accord avec l’âme supérieure, et par conséquent, d’établir l’harmonie et la justice… »

Notons qu’en Égypte Antique, la tradition ésotérique des Égyptiens de l’Antiquité perçoit les glandes pinéales comme étant responsables de la production de la Mélanine qui correspond au troisième œil : le siège de l’âme, le mystérieux Uræus représenté par le cobra sur le front royal. L’idée du « Peuple élu de Dieu » prend alors tout son sens quand on se réfère au peuple noir, au peuple originel.

Après avoir longtemps tenté de minimiser l’impact de Mélanine, la tradition et la science tendent actuellement à reconnaître son rôle prépondérant. La suprématie blanche intériorisée en eux, les Noirs ont malheureusement fini par avoir l’illusion d’eux-mêmes, ignorant la marque divine qu’il portaient en eux, matérialisée par la Mélanine.

L’homme noir, en tant qu’être originel et connecté directement à l’univers, doit se souvenir de qui il est et préserver l’estime de soi, afin de guider et de transformer le monde de manière harmonieuse, comme il a su le faire avant d’être désorienté par un complexe d’infériorité somme toute fictionnel.

Connais-toi toi-même !

 

Papa Moussa Camara pour ByUs Media