/Le ciel australien reproduit le drapeau aborigène
Australie

Le ciel australien reproduit le drapeau aborigène

Cette photo est authentique ! Elle a été prise le jour de l’an par une Australienne dans la ville de Victor Harbor, juste après le lever du Soleil, lorsque les incendies étaient probablement à leur apogée.


Le ciel australien semble reproduire le drapeau des aborigènes. Celui-ci représente la lutte contre le droit à la terre de cette communauté. Reconnu légalement par l’État australien en 1995, le drapeau aborigène est le plus jeune drapeau de l’une des civilisations les plus anciennes au monde.

aborigène

7 faits que vous ne savez peut-être pas sur l’extermination des Aborigènes en Australie

Pour certains c’est un message…

Ce drapeau a été créé par Harold Thomas, un artiste activiste aborigène. ce dernier en donne une signification bien précise :

« Le noir représente la couleur de peau des premiers habitants du territoire australien ; le rouge symbolise la terre du désert central, l’ocre rouge est utilisée par les Aborigènes lors des cérémonies et plus largement dans la relation spirituelle de ces peuples avec leur terre ; enfin, le jaune représente le soleil, qui donne la vie et protège »

Harold Thomas a également fait remarquer que l’ocre rouge et l’ocre jaune sont les deux couleurs les plus employées par son peuple.

Les internautes se sont largement exprimés sur cette photo impressionnante :

Si nous n’avions pas tué des tas d’Aborigènes et appris leur sagesse en matière de gestion de la brousse, nous n’aurions peut-être pas eu un moment aussi terrible que maintenant.”

Un utilisateur de Facebook a écrit :

“Wow. Les ancêtres disent quelque chose.”

Pendant qu’un autre écrivait :

“Tout est dit, les autochtones ont pris soin de la Terre. Honte à notre gouvernement en Australie.”

Un savoir ancestrale totalement oublié


Bill Gammage, professeur à l’Université nationale australienne de Canberra, a expliqué à la chaîne BBC que pendant des milliers d’années, les Aborigènes ont protégé la nature en allumant des feux de brousse préventifs, afin de contrôler la pousse des eucalyptus, hautement inflammables. Quand les Européens sont arrivés, les « jardiniers » ont été expulsés et le « jardin » est devenu sauvage, imprévisible ! Comme le prouve le manuel des pompiers de Nouvelle-Galles-du-Sud, ces pratiques sont connues des professionnels du feu pour « maintenir l’état naturel de l’environnement et limiter l’usage du feu par les propriétaires traditionnels pendant des dizaines de milliers d’années. »

Cependant, les écologistes redoutent ces méthodes, estimant qu’elles portent atteinte à l’écosystème australien d’autant que selon la WWF, les feux qui ravagent actuellement l’Australie ont tué au moins 1,25 milliards d’animaux et 8,4 millions d’hectares sont partis en fumée. Le débat est lancé.

aborigène
source: New York Time

Par ailleurs, la police australienne a annoncé avoir arrêté 24 personnes pour incendies volontaires. Elles n’auraient pas respecté l’interdiction de faire des feux, auraient jeté des mégot ou des allumettes encore allumés dans la nature.

Aime regarder le monde sous un autre angle et constater que l’univers est un vaste terrain de jeu. “Les hommes doués intellectuellement savent qu'il n'y a pas de différence nette entre le réel et l'irréel, que les choses ne nous apparaissent qu'à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s'opère subjectivement en chacun de nous.”HPL