/Le mouvement « Black Models Matter » : une ode aux mannequins noirs

Le mouvement « Black Models Matter » : une ode aux mannequins noirs

Le sac du mannequin Ashley B. Chew, arborant le slogan «Black Models Matter» ( «Les Mannequins Noirs Importent» ), a fait beaucoup parler de lui lors d’une Fashion Week de New York en 2015.
Ce slogan, largement repris sur les réseaux sociaux, met en lumière les discriminations et le manque de diversité dans l’impitoyable univers de la mode.
5 ans après, quels ont été les changements ?

Ashley B. Chew

La bloggeuse et fashionista Ashley B. Chew avait frappé un grand coup lors d’une Fashion Week New Yorkaise d’il y a quelques années, en dévoilant un sac cabas emprunt de ce message fort visant à dénoncer le manque de diversité ethnique dans le milieu du mannequinat.

Quoi de mieux qu’une inscription blanche sur un fond noir pour attirer l’attention ? Nul doute que l’ex-mannequin à l’origine de ce mouvement ait pensé à l’impact de ce visuel, sa création n’étant clairement pas passée inaperçue. De cette phrase choc est né le hashtag #BlackModelsMatter.

© Degoulange / REX / Shutterstock

Victime de cette discrimination pendant ses années de mannequinat, Ashley B. Chew se disait attristée par le manque d’ouverture d’esprit des créateurs et des directeurs de castings : « Je savais déjà que le créateur, dont je ne citerai pas le nom, ne sélectionnait pas des femmes de couleur. J’y suis quand même allée avec une copine, nous étions les deux seules mannequins noires à se présenter. »
Malgré les échecs qu’elle a subis, cette dernière a tout de même réussi dans le milieu, une détermination qui lui vaut sa notoriété actuelle.

Le créateur américain Zac Posen s’est fortement mobilisé pour soutenir cette cause.
Posen a fait défiler vingt-cinq mannequins noirs sur les trente-trois retenus en vue d’un de ses défilés, et continue de mettre en avant la beauté noire sous toutes ses coutures.

Zac Posen

Bien que l’on puisse citer de grands top models noires : Iman, Katoucha, Naomi Campbell et Tyra Banks, entre autres, il est cependant incontestable qu’elles sont minoritaires par rapport à d’autres profils.

Pour ce qui est de Tyra Banks, celle-ci s’est reconvertie dans le milieu de la télévision, après sa carrière de mannequin. Fondatrice et productrice de l’émission de télé-réalité America’s Next Top Model ( «Le Futur Top Model d’Amérique» ), elle a contribué à l’exposition médiatique de jeunes femmes de toutes origines, dont des Afro-Américaines, ayant l’espoir d’accéder au mannequinat international.

2018 : un « Septembre Noir »

Trois ans plus tard, en 2018, le milieu se félicite de son « Black September » : c’est la première fois qu’autant de femmes noires se retrouvent en couvertures de magazines, le même mois.

Après avoir entendu dire pendant des années que les personnes noires faisaient chuter les ventes des titres lorsqu’elles étaient en couverture, il semblerait bien que l’heure du changement ait sonné.
Beyoncé pour Vogue US, Rihanna pour Vogue UK, Tiffany Haddish pour Glamour US, Lupita Nyong’o pour Porter, Slick Woods pour Elle UK, Zendaya pour Marie Claire US ou encore Adwoa Aboah et Naomi Campbell pour Love Magazine et Tracee Ellis Ross pour Elle Canada…

Beyoncé – Vogue US

L’événement est à marquer d’une croix sur le calendrier puisqu’en 2017, soit seulement un an auparavant, le site Fashionista comptabilisait trois femmes noires en couverture de magazines du mois septembre.

Au-delà de la presse, les femmes noires sont assurément plus présentes sur les podiums.
L’une d’entre elles, la Soudanaise Adut Akech Bior, a remporté le prestigieux prix du Mannequin de l’Année 2019, aux British Fashion Awards. La petite protégée de Naomi Campbell possède un impressionnant palmarès, ayant défilé pour les plus grandes Maisons de couture françaises et internationales.

Adut Akech Bior © Ryan Storer

Duckie Thot, Khoudia Diop, Anok Yai, Nyakim Gatwech, Winnie Harlow, Halima Aden… Ces femmes marquent toutes le paysage du mannequinat par leur singularité physique sublimée sur les podiums.

Ashley B. Chew s’est d’ailleurs exprimée à ce propos:

« Il y a eu des changements spectaculaires depuis le début du mouvement. Les podiums new-yorkais faisaient défilés moins de 10% de mannequins de couleur, toute origine ethnique confondue. Depuis deux saisons, soit un an, il y a au moins un ou plusieurs, voire uniquement des modèles de couleur dans les défilés de la Fashion Week de New York. Je vais dans les castings et je vois tous les types de couleur de peau, de morphologie, d’âge et de taille. Il reste encore du travail à faire, mais c’est beau de voir les choses progresser ! »


Rédactrice mode / "La mode n'est pas quelque chose qui existe uniquement dans les vêtements. La mode est dans l'air, portée par le vent. On la devine. La mode est dans le ciel, dans la rue." - Chanel