Le premier ministre ivoirien, Patrick Achi, hospitalisé à Paris

Des rumeurs circulaient déjà sur les réseaux sociaux au sujet de l’hospitalisation du premier ministre ivoirien Patrick Achi. C’est maintenant officiel : l’actuel premier ministre se trouve à Paris depuis mardi 11 mai pour « des soins médicaux » et devrait retourner dans son pays ce Vendredi.

La Côte d’Ivoire a connu trois premiers ministres en un an. Le 26 mai Patrick Achi a été nommé chef du gouvernement en remplaçant Hamed Bakayoko mort à 56 ans d’un cancer (le 10 mars 2021), qui lui même avait succédé à Amadou Gon Coulibaly mort à 61 ans des suites de problèmes cardiaques. L’hospitalisation de Patrick Achi suite à des saignements intestinaux accentue les rumeurs sur la malédiction qui toucherait le poste de premier ministre en Côte d’Ivoire. Certains diront que ce poste est maudit et d’autres trouveront des explications beaucoup plus rationnelles, à savoir un concours de circonstances.

Le premier ministre ivoirien Patrick Achi

Hamed Bakayoko ancien premmier ministre ivoirien décédé en fonction

Une hospitalisation suite à des saignements intestinaux

C’est par un vol spécial que Patrick Achi a rallié la capitale française pour des soins, suite à des saignements intestinaux dont il souffrait, d’après l’AFP. Ce proche d’Alassane Ouattara, né en 1955 à Paris d’un père ivoirien et d’une mère française, est un transfuge du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui est le principal parti de l’opposition. Selon N’Goni Djedri, « la nomination de Patrick Achi à la tête du Gouvernement ivoirien est la preuve que le PDCI est une grande maison qui a formé et qui continue de former des cadres de grande valeur« 

La réconciliation nationale, l’une des missions de Patrick Achi

Nommé comme chef du Gouvernement depuis le 6 avril 2021, Patrick Achi a entre autres missions la réconciliation du pays. Les Ivoiriens sont divisés depuis quelques années, en raison des différentes crises post-électorales. Lors de la dernière élection présidentielle, l’opposition ivoirienne avait boycotté le scrutin, estimant que le président sortant ivoirien, Alassane Ouattara, ne pouvait pas se representer pour un troisième mandat, conformément à la constitution du pays.

Des élections qui se sont soldées par des morts lors des manifestations organisées par l’opposition pour protester contre la candidature du président sortant. Contrairement aux élections présidentielles, les législatives se sont déroulées dans des bonnes conditions.

Avec cette hospitalisation de Patrick Achi, le moins qu’on puisse c’est que le sort semble s’acharner sur la primature ivoirienne. Espérons que Mr Achi Patrick recouvre sa santé au plus vite pour reprendre son poste de premier ministre et mener à bien la mission qui lui est dévolue.

Afficher les commentairesFermer les Commentaires

Laisser un commentaire