/Le roi du coupé-décalé DJ Arafat est décédé suite à un accident de moto

Le roi du coupé-décalé DJ Arafat est décédé suite à un accident de moto

Le star de la musique ivoirienne DJ Arafat est mort ce lundi 12 aout des suites d’un accident de moto survenu dans la nuit de dimanche à lundi à Abidjan. Il a succombé à ses blessures dans une clinique de la capitale économique, a annoncé la chaine publique RTI sur son compte Twitter.

Il est aux alentours de 23h, ce dimanche 11 août quand la star ivoirienne du coupé-décalé DJ Arafat et un groupe d’amis prennent leurs motos. Connu pour son amour de la vitesse au volant, DJ Arafat s’engonce dans une route abidjanaise à pleine allure et percute une voiture conduite par une journaliste de Radio Côte d’Ivoire. Le choc a été violent, comme l’atteste des images de l’accident largement relayés sur les réseaux sociaux. Sur cette vidéo postée sur Dailymotion, le chanteur apparaît ainsi inerte visiblement inconscient sur le bord de la route.

« Il a été admis aux urgences dans un état végétatif. Il avait notamment une fracture du crâne et un œdème », confie un médecin de l’hôpital, sous couvert d’anonymat au journal Jeune Afrique. Et si les équipes soignantes ont tout fait pour tenter de le réanimer, le chanteur a malheureusement succombé à ses blessures quelques heures plus tard. C’est la chaîne publique ivoirienne RTI qui a confirmé celle-ci, lors de son journal de 13h, mais la rumeur de sa mort courrait déjà sur les réseaux sociaux. Un peu plus tôt dans la journée, deux ministres ivoiriens qui s’étaient rendus au chevet du chanteur avait confirmé l’information à Jeune Afrique.

Le ministre d’Etat ivoirien Hamed Bakayoko s’est également fendu d’un post officiel sur le réseau social facebook, dissipant tout doute sur la mort du célèbre chanteur ivoirien. « Je me suis personnellement incliné sur sa dépouille ce matin. Je suis profondément affligé. C’est une lourde perte pour la culture africaine. » relate t-il sur sa page.

La chaine ivoirienne RTI a par ailleurs diffusé un communiqué expliquant que des dispositions seront prises pour « un hommage à l’artiste ». De son vrai nom Ange Didier Huon, le chanteur-compositeur ivoirien né dans le quartier populaire de Yopougon, s’était fait connaître en 2003 grâce à son titre « Hommage à Jonathan », extrait de son premier album.


Journaliste société et accessoirement directrice du pôle audiovisuel à ByUs Media. Autodidacte et engagée quand elle s'y met. Aime l'idée de pouvoir impacter des personnes à travers le monde rien qu'en écrivant ou en filmant.« En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire.» G. Orwell