/Les jeunes noirs particulièrement touchés par la discrimination au logement

Les jeunes noirs particulièrement touchés par la discrimination au logement

SOS Racisme a mené une enquête d’un an sur la discrimination dans l’accès au logement en IIe-de-France. Celle-ci révèle, par ailleurs, que les jeunes noirs ont près de 40 % de chances en moins de trouver un appartement qu’un jeune perçu comme “français de souche”.

Un testing de grande envergure

L’enquête menée par SOS Racisme démontre que les noirs subissent une sévère discrimination raciale pour accéder au logement en Ile-de-France. Le travail d’investigation s’appuie sur une immense action de testing. Des milliers de mails ont été envoyés aux annonceurs et aux sites qui proposent de louer des logements de particuliers à particuliers. Mais aussi aux agences et les mairies qui donnent des informations concernant le logement social. Les résultats des testings sont accablants. En effet, il apparaît que les noirs ont sur l’ensemble du testing 38 % de chances en moins qu’une personne blanche de trouver un appartement, les profils maghrébins 28% et les profils asiatiques 15%. Les équipes de l’association ont répondu exactement à 775 annonces immobilières de location dans tous les départements d’Ile de France. Les profils des candidats étaient identiques, excepté le nom à consonance étrangère. Le résultat est sans appel.

Discrimination des étudiants. – SOS racisme

Toujours selon le rapport, “C’est le profil ayant des origines françaises anciennes qui a obtenu le plus de retours positifs ”, avec 17 % de retours positifs, contre 15 % pour le profil asiatique, 12 % pour le profil maghrébin, et les profils d’Afrique subsaharien et ultramarin tous deux 11 %. Sur internet, le constat est similaire. L’association a postulé à 250 offres de logement. “Sur 100 retours positifs obtenus par une personne d’origine française ancienne, une personne d’origine ultramarine a trois chances sur quatre d’avoir un logement quand celle d’origine maghrébine et subsaharienne n’a qu’une chance sur deux” rapporte le site le Point.

Voir aussi : https://byusmedia.fr/leurope-craint-elle-la-jeunesse-africaine/

Discrimination très importante des particuliers

D’après l’association antiraciste « les discriminations se pratiquent dans les mêmes proportions, quel que soit le prix du loyer ». Elle a par ailleurs, examiné le profil des bailleurs et a constaté que la discrimination au logement atteint un taux de 67 % pour les agences immobilières et de 87% pour les particuliers. “Ce n’est pas surprenant car les professionnels sont davantage sensibilisés à cette question et sont censés connaître le droit. Ceci étant dit, ce taux reste spectaculairement élevé de la part d’acteurs dont on attendrait qu’ils remplissent correctement leur rôle”, s’alarme Dominique Sopo, le président de SOS Racisme auprès du Parisien.

Test sur les plateformes de locations – SOS racisme

Le racisme est difficile à prouver

Les condamnations pour discriminations raciales sont très rares en France car « la discrimination raciale est une infraction très insidieuse. Les victimes ont rarement conscience d’en avoir fait l’objet » rappelle Julia Levivier, la responsable du pôle juridique de l’association. La seule solution réside donc dans le testing qui est recevable dans certains tribunaux. L’association anti-raciste demande qu’une campagne de sensibilisation soit menée pour lutter contre les discriminations au logement. Elle propose donc plusieurs mesures dans ce sens. Ainsi, elle souhaite que le processus de sélection des dossiers avec la mise en place du dossier anonyme obligatoire, soit encadré pour les professionnels de l’immobilier. SOS racisme préconise également « le renforcement des sanctions pénales en cas de discriminations sur le modèle des sanctions pour le logement insalubre ». Affaire à suivre.

Hervé Hinopay

Journaliste société et accessoirement directrice du pôle audiovisuel à ByUs Media. Autodidacte et engagée quand elle s'y met. Aime l'idée de pouvoir impacter des personnes à travers le monde rien qu'en écrivant ou en filmant.« En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire.» G. Orwell