/L’étrange cas du Dr Huxtable et de M. Cosby (1/6)
Cosby show

L’étrange cas du Dr Huxtable et de M. Cosby (1/6)


Hip-hop head afro-caribéen, pURpRo est passionné par la pop culture afro-américaine. Son intérêt pour les classiques de la Pensée négro-africaine ainsi que sa sensibilité aux questions qui traversent le Monde Noir contribuent à nourrir cette passion. Dans ce dossier de six volets dédié à l’étrange cas du Dr Huxtable et Mister Cosby, notre chroniqueur nous livre un analyse plutôt pertinente du personnage public et privé désormais conspué…


Ce moment auquel j’ai recommencé à m’intéresser à l’héritage télévisuel de Bill Cosby…


“Representation Matters”          

Nous sommes entre 2012 et 2014 … Je suis en panne de séries télévisées à regarder en streaming, par des biais « plus ou moins légaux ». Je prends progressivement conscience que je n’arrive plus à m’accommoder de la représentation des miens « à l’écran ». Détail important, je vis en France métropolitaine, avec tout ce que cela implique comme « défis » à relever pour un racisé. Un jour, la question se pose de savoir sur quelle série je vais enchaîner. Dans un premier temps, deux choix s’offrent à moi : « Le Prince de Bel-Air » et le Cosby Show. Vous savez comment ce genre de plateformes fonctionne : vous entrez quelque chose dans le moteur de recherche et il vous restitue éventuellement des résultats …

Bref ! Les deux séries en question sont proposées en VF (version française), avec, qui plus est, un nombre conséquent d’épisodes manquants. Les joies du streaming plus ou moins légal, quoi … N’ayant pas plus que ça envie de revoir les facéties du Fresh Prince, je tente ma chance avec le Cosby Show. Rapidement écœuré par la qualité déplorable des doublages français d’époque, j’ai une autre idée : pourquoi ne pas essayer de retrouver le spin off du Cosby Show, que j’avais, « vite fait », entrevu dans les années 1990 et qui m’avait laissé un souvenir assez positif ?

Il s’appelait comment déjà, le spin off en question ? « Campus Show », c’est ça ? Première chose : la série est introuvable sur les plateformes que je fréquente habituellement. Une rapide recherche Google me permet de retrouver le véritable titre de la série, à savoir A Different World, ainsi que la liste de tous les épisodes des six saisons (1987-1993). Croyez-le ou non, cette série a, un temps, été accessible, dans sa quasi-intégralité, sur … Youtube (essentiellement des rips de VHS pris sur BET et autres, visiblement à l’occasion de marathons) ! Donc, je commence la première saison, en VO non sous-titrée, et me voilà envahi par un prodigieux sentiment d’ennui. La sitcom est censée être centrée sur le personnage de Denise Huxtable, campée par l’icône Lisa Bonet, qui commence son cursus universitaire sur le campus de Hillman – la même université fictive, historiquement noire, que celle où ses parents ont fait leurs études – et je suis saoulé dès le premier épisode.

Comment est-ce possible ? Comment ma mémoire a-t-elle pu me trahir à ce point ? Retour sur Google, cette fois-ci de façon plus approfondie. Des échos me parviennent du fait que la série est devenue culte à la suite de la disparition de Denise de l’« Univers Cosby Show » – nous y reviendrons – à partir de la saison 2. Je suis rassuré et saute directement jusqu’au premier épisode de cette deuxième saison. Il s’ensuit un phénomène assez spectaculaire : je suis catapulté dans un pan de la pop culture afro-américaine dont je ne soupçonnais pas vraiment l’existence.