/Littérature : « Un enfant du Pays » par Richard Wright

Littérature : « Un enfant du Pays » par Richard Wright

Dans ce roman, l’écrivain afro américain Richard Wright retranscrit à la perfection la rage et la colère ressentie par les afro-américains dans une Amérique anti-communiste raciste des années 40 où la ségrégation raciale perdure malgré l’abolition de l’esclavage.

Richard Wright
Richard Wright

Un Enfant du Pays (Native son) nous raconte l’histoire d’un jeune afro-américain d’un ghetto sordide de Chicago qui répond au nom de Bigger Thomas, jeune chauffeur noir d’une famille blanche, dont la descente aux enfers commence le jour où ce dernier se retrouve meurtrier par mégarde. Terrorisé et acculé, Bigger se voit pris dans une série de mauvaises décisions qui déboucheront sur une fin inévitablement tragique.

Richard Wright, à travers le procès de Bigger Thomas et par la voix de l’avocat Max, voit là l’occasion de dénoncer «l’honneur moral de la vie d’un Noir aux États-Unis » dans les années quarante.

 

Un extrait :

« Bigger chassa leurs voix de sa pensée. Il en voulait aux siens parce qu’il savait qu’ils souffraient et qu’il était incapable de les soulager. Il savait que dès l’instant où il consentirait à réaliser pleinement toute la honte et l’abjection de leurs existences, la terreur et le désespoir le rendraient enragé. Alors il adoptait à leur égard une attitude de réserve glaciale ; il vivait avec eux, mais derrière un mur, un rideau. Et il était encore plus exigeant pour lui-même. Il savait qu’à la minute où il ouvrirait volontairement les yeux sur ce que signifiait son existence, il se tuerait ou bien il tuerait quelqu’un d’autre. Alors il se reniait et jouait les durs »

Un Enfant du Pays est un roman déroutant, révoltant qui explique encore bien des réalités de l’Amérique d’aujourd’hui.

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...