/Retour sur la manifestation des « gilets jaunes » à Paris

Retour sur la manifestation des « gilets jaunes » à Paris

Samedi 8 Décembre – Saint-Lazare, Paris. 

Dès 9h sur la place Saint-Lazare, les CRS et la BAC quadrillent déjà les environs. Comme un peu partout dans les points de rassemblements parisiens, la police d’état interpelle tout manifestant n’ayant pas sa carte d’identité et confisque masques de protections et sérums physiologiques.

gilets jaunes
gilets jaunes

Pendant deux heures et demi, la police et gendarmes mobilisés font tourner en rond les manifestants dans le quartier d’Opéra. Les CRS bloquent de manière sournoise la foule au coins des rues, les obligeant à emprunter d’autres itinéraires…

Barrages de CRS – 08.12.18 –
Clarisse Rambinaising

Les forces de l’ordre ayant déjà prévu ces possibilités coupent parfois le cortège des manifestants en pleine marche et à plusieurs reprises. Une manière pour les affaiblir sûrement…

Dans cette manifestation, on a pu croiser le Comité Adama qui avait appelé à prendre part au mouvement des gilets jaunes ainsi que celui pour Gaye Camara qui réclament toujours justice.

Comité Adama – 08.12.18 –
Clarisse Rambinaising
Comité Adama et Gaye Camara – 08.12.18 –
Clarisse Rambinaising
l’écrivain Edouard Louis et le
Comité pour Adama – 08.12.18 –
Clarisse Rambinaising

Lire aussi : Mort d’Adama Traoré : un nouveau rapport exonère les gendarmes de toute responsabilité

En début d’après-midi, ce sont les CRS qui chargent en premier -alors que la foule est calme- : jets d’eau, bombes lacrymogènes, bref, la routine pour eux. 

Manifestants se mettant à genoux – 08.12.18 –
Clarisse Rambinaising
Fumée de bombes lagrymogènes – 08.12.18 –
Clarisse Rambinaising

La foule se disperse. Les yeux rougis, à la recherche d’eau et d’air frais.

Clarisse Rambinaising

Journaliste Reporter d'Image - Photographe"Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir." - Les damnés de la terre de Frantz Fanon