/Marcus Garvey et sa famille

Marcus Garvey et sa famille

Ci-dessus, la femme de Marcus Garvey, Amy Jaques Garvey ainsi que leurs deux fils Marcus Mosiah Garvey (à gauche) et Julius Garvey (à droite).

Dr Julius Garvey, le fils cadet de Marcus Garvey, exerça en tant que médecin dans le Queens (New York), dans les années 80.

Amy, quant à elle, éduqua la communauté afro-américaine sur ce qu’était la « Conscience Noire » (« Black consciousness »), l’auto-assistance et l’indépendance économique. Il se dit dit qu’en raison de son implication et son dévouement à la promotion de l’œuvre de Marcus Garvey, le terme « Garveyism » devrait également lui être imputée.

En effet, Amy Garvey est celle qui a le plus contribué à ce que l’héritage de Marcus Garvey perdure, en permettant l’édition et la publication de trois volumes de « The Philosophy and Opinions » de Marcus Garvey.

Durant les années 40, Amy Garvey participa à la rédaction de la revue ‘The African’ publiée à Harlem. En 1944, elle écrivit « Un protocole corrélatif sur l’Afrique, les Antilles et les Amériques » qu’elle envoya aux représentants de l’Organisation des Nations Unies pour les inciter à adopter une Charte de la Liberté Africaine.

Amy mourut en 1973…

 

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l’Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi !
Ma citation préférée : “Ce que d’autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur…