/Mary J. Blige refuse d’entretenir financièrement l’homme qui partagera sa vie

Mary J. Blige refuse d’entretenir financièrement l’homme qui partagera sa vie

« Il devra gagner plus que moi, c’est clair, parce que je ne ne compte pas m’en occuper ! », tels sont les mots de la talentueuse chanteuse et actrice, Mary J. Blige.


Après avoir enfin divorcé, en juin 2018, de son ancien manager, Martin Kendu Isaacs, avec qui elle était mariée depuis 2003, Mary J. Blige affirme qu’elle sera dorénavant plus sélective concernant les hommes qu’elle choisira de fréquenter. Dans une récente interview accordée à DJ Ace sur BBC Radio 1Xtra, l’artiste a confié avoir déjà fréquenté des hommes qui ne pouvaient pas se prendre en charge sur le plan financier.

Mary J. Blige et son ex époux Kendu Isaacs

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il faudrait pour qu’un homme soit pris au sérieux et digne d’entrer dans sa vie, la diva a répondu : « Eh bien, il doit avoir plus d’argent que moi, c’est certain, car je ne compte pas les entretenir. »

Lire aussi >> Mary J. Blige a enfin son étoile sur le Hollywood Walk of Fame

Mary J. Blige avait entamé la procédure de divorce en juillet 2016. Elle avait à l’époque évoqué des « différends irréconciliables ». Quelques mois plus tard, il sera rendu public que son époux avait entretenu une relation extraconjugale à grands frais, au cours de leur union. Martin Kendu Issacs aurait en effet dépensé plus de 80 000 euros en voyages et autres dépenses pour combler les désirs de sa maîtresse. Une trahison que l’interprète de No More Drama ne pardonnera pas, surtout que ses comptes étaient loin d’être au beau fixe durant cette période.

Même si aucun d’entre eux n’ait communiqué sur ce qu’avait coûté leur divorce, rappelons que Mary J. Blige a été condamnée de manière temporaire à verser 27 000 euros par mois de Pension Alimentaire à son ex-mari, alors qu’ils se disputaient devant le tribunal. Kendu Isaacs avait initialement réclamé 115 000 euros par mois…

Lire aussi >> Témoignage : « J’estime qu’à 40 ans, mon conjoint devrait chercher à évoluer professionnellement »

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...