Nyakim Gatwech ou l’hymne à la beauté noire

Nyakim Gatwech, autrement connue sous le nom de « Queen of the Dark », est devenue depuis quelques années la référente en matière de mannequins dark skin. En effet, elle affiche une assurance et une confiance en soi qui inspirent des femmes noires de tout âge à travers le monde.

Ses racines

Nyakim Gatwech n’a pas eu une enfance facile, et ce facteur propulse son parcours au rang de conte de fée. On vous laisse découvrir.

D’origine sud-soudanaise mais née en Éthiopie, Nyakim est forcée de déménager à plusieurs reprises, afin de fuir les multiples guerres qui frappe le continent africain. Sa famille immigre finalement aux États-Unis pour y résider de façon permanente.

Bien que l’idée de vivre un « American Dream » leur était lointaine, Nyakim et ses proches ne s’attendent pas à avoir autant de difficulté à s’adapter à la culture américaine, très éloignée de leur environnement natal.

Son déménagement à Minneapolis est cependant une aubaine pour sa carrière. C’est à cette période que le sublime mannequin reprend confiance en elle, aidée par la mentalité des habitants qui l’acceptent telle qu’elle est, après des années de body shaming et de moquerie sur son teint foncé.

Nyakim décide alors de se lancer dans le mannequinat. Elle raconte que, parfois, le photographe veut rehausser son teint et le rendre plus clair au moment des retouches photos, chose qu’elle refuse systématiquement, fidèle à son apparence naturelle.

Une beauté revisitée

Nyakim s’en rend très rapidement compte : elle n’entre pas dans les stéréotypes de la beauté féminine, non seulement pour les Occidentaux, mais également pour les Africains. En effet, il n’est pas chose inconnue que le Colorisme est encore très présent en Afrique.

Mais qu’est-ce que le Colorisme ? Il s’agit d’une discrimination fondée sur les variations d’intensité de la couleur de la peau des personnes (source : ‪lalanguefrancaise.com‬).

En d’autres termes, c’est l’idée qu’une personne à la peau claire est automatiquement perçue comme étant plus belle que celle à la peau foncée.

Anecdote effarante, Nyakim raconte avoir échangé un jour avec un chauffeur Uber qui lui aurait adressé des propos racistes, lui sommant notamment de se blanchir la peau, quitte à la payer lui-même pour cela. Loin de se laisser atteindre par ces paroles on-ne-peut-plus immondes, la belle Soudanaise a tout simplement esquissé un sourire puis rétorqué : “C’est drôle que je reçoive encore cette remarque aujourd’hui, les gens doivent accepter que nous sommes différents.”

Aujourd’hui, avec une énorme communauté de 960 000 abonnés sur Instagram, Nyakim Gatwech est un véritable “Role Model” et inspire des femmes noires du monde entier, ce dont qu’elle a toujours rêvé.

Dans un monde qui essaye tous les jours de nous dire que nous ne représentons pas la beauté, je tiens à rappeler à toutes les petites filles et femmes noires qu’elles sont magnifiques, intelligentes, courageuses et bien plus encore.

– Nyakim GATwech

Nyakim Gatwech est désormais l’égérie de nombreuses marques de mode et de cosmétiques qui la sollicitent régulièrement. Une très belle avancée, car cela prouve que la peau noire est de plus en plus reconnue comme gage de beauté.

Afficher les commentairesFermer les Commentaires

Laisser un commentaire