/La Poule Ayman Cemani : ALL BLACK de la crête aux pattes !

La Poule Ayman Cemani : ALL BLACK de la crête aux pattes !

 La poule de Ayman Cemani est une variété de poule indonésienne. Noire de la crête aux pattes. Cette espèce possède un gène dominant générant une hyper-pigmentation. On appelle ça la fibromelanosis.

 

Originaire de l’île de Java, la poule Ayman Cemani était utilisée autrefois lors de rituels mystiques et autres événements religieux comme les « noirs parfaits », qui ont une très grande valeur en Indonésie. Selon la population locale, cette poule possède certains pouvoirs. Ayman signifie “poulet” en indonésien et Cemani en sanskrit signifie “tout noir”.

Le gène fibromelanosis rend la totalité de l’organisme noir, y compris la moelle osseuse et le cœur.

 

Pas de dégradés ni de reflets bleus, la seule chose de couleur chez la poule de Ayman Cemani est son sang, explique le magazine Nautilus. Ce phénomène de noirceur interne, appelé fibromelanose, ne semble se produire que dans trois autres races de poule : les Bohuslän-Dals svarthöna suédois, le Vietnamien H’Mong noir et le Silkie, une ancienne race de poule à cinq doigts.

En 2011, une équipe de chercheurs suédois, américains et chinois identifie le code génétique de cet étrange phénomène. Dirigée par Leif Andersson, un généticien suédois de l’Université d’Uppsala qui s’intéresse depuis longtemps aux origines génétiques des phénotypes frappant le bétail, l’équipe découvre que la fibromélanose est causée par une mutation qui affecte la façon dont les cellules productrices de pigments voyagent dans les stades très précoces de développement de l’embryon. Normalement, les cellules responsables des mélanocytes produisant de la mélanine, se déplacent à travers l’embryon en développant un motif spécifique, se dissipant dans les tissus qui se développeront dans la peau et les yeux.

Pour ces oiseaux, les cellules se tournent également vers l’intérieur, envahissant et colonisant les tissus. Là, ils continuent à se multiplier au lieu de se fermer, ce qui entraîne des dépôts importants de couleur sombre à l’intérieur de l’oiseau. Ce sort génétique est le résultat de deux gros morceaux d’ADN qui se dupliquent dans le chromosome (l’un d’eux à l’envers). À l’intérieur de ces tronçons, le groupe d’Andersson a également mis en évidence un gène appelé endothélium-3 (EDN3), connu pour être impliqué dans la régulation des cellules de mélanocytes produisant des pigments. Environ 10 fois plus EDN3 ont été découverts dans la peau de poulets noirs adultes que dans d’autres races.

à lire aussi >> La mélanine, une protection naturelle contre les effets des rayons ultraviolets sur la peau

Une histoire de gènes

Ces oiseaux partagent tous la même signature génétique. L’ADN raconte l’histoire de fond : Il y a longtemps, des voyageurs européens virent un poulet tout noir quelque part en Asie de l’Est. Ils le ramenèrent en Europe pour faire un élevage. «Ce qui est intéressant, c’est que tous les poulets avec ce phénotype portent exactement la même mutation», indique Andersson. « Cela suggère que certains humains ont vu ces oiseaux noirs et ont été impressionnés à leur sujet, les ont gardés, et vendus. Ce qui a servi à répandre cette nouvelle race partout dans le monde ».

Aime regarder le monde sous un autre angle et constater que l’univers est un vaste terrain de jeu. “Les hommes doués intellectuellement savent qu'il n'y a pas de différence nette entre le réel et l'irréel, que les choses ne nous apparaissent qu'à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s'opère subjectivement en chacun de nous.”HPL