/Quai 54 : La vitrine du Street basket mondial !

Quai 54 : La vitrine du Street basket mondial !

En ce 15eme anniversaire du Quai 54, le rendez-vous était donné, ce dimanche 23 juin, sur le terrain de la Rue de Suffrennes au pied de la Tour Eiffel. C’est sous un soleil radieux et une chaleur estivale (28°) qu’ont eu lieu les dernières rencontres du plus grand tournoi de street basketball réunissant 16 équipes venues du monde entier.

11h: Le début de journée a été consacré aux quarts de finale du tournoi. Deux des trois équipes françaises, Le Cartel et La Fusion, se sont qualifiées pour les demies en éliminant respectivement les allemands de Der Stamm ainsi que les anglais de Midnight Madness. Les Français de Hoodmix ont, quant à eux, dû s’incliner face aux Brésiliens de Streetopia emmenés par le champion NBA 2015, Leandro Barbosa. Le dernier demi-finaliste sera finalement l’équipe suisse de la Stax, qualifiés pour le Quai, après le tournoi de qualification du Hoops Factory.

15h: Fin des quarts de finales. Sous un soleil de plus en plus brûlant, les files d’attentes aux buvettes semblent interminables. Fort heureusement, l’organisation du Quai a parfaitement su les réguler, le temps d’attente n’étant finalement pas excessif. De plus, les prix étaient plutôt raisonnables pour un événement d’une telle envergure (2€ la bouteille d’eau de 50cl).

Retour sur le bord du terrain pour l’arrivée de nombreux invités tels que le nouveau champion NBA Serge Ibaka, le rappeur Swae Lee, l’humoriste Thomas Ngijol ou les instagrammers Jaymax, Salif Lasource et Just Riadh. Toutefois, l’attente du début des demies-finales semble s’éterniser avec une musique parfois trop forte au point que l’on a l’impression que les enceintes saturent.

Lire aussi : Play-off NBA: Golden State en route pour le three-peat

16h: La première demie-finale a vu s’opposer Streetopia et les suisses de la Stax, tombeurs des espagnols de El Palo, en quarts de finale. C’est la Stax qui a très vite dominé à l’intérieur grâce à la polyvalence de Nathan « Swiss Khalifa » Jurkovitz vainqueur de son duel face à un JP Batista en difficulté. Menés 17-8 à 4 minutes de la mi-temps, les Brésiliens ont vu leur leader Barbosa se blesser à la cheville. Mais loin de les condamner, cette blessure a réveillé ces derniers qui ont réalisé un super retour avant la mi-temps 25-23. Au terme d’une deuxième mi-temps accrochée qui ont mené à une prolongation, c’est finalement Streetopia qui s’est imposé sur le fil, après le retour de Barbosa.  

17h: La deuxième demie-finale a donc été un duel franco-français : Le Cartel face à La Fusion, équipe emblématique et quadruple vainqueure du Quai 54. D’entrée de jeu, le match impressionne par son intensité. Très équilibré, l’affrontement tournera finalement définitivement en faveur de La Fusion, grâce au coup de chaud à 4pts (première utilisation de cette ligne en compétition) du numéro 1 Sylvain “The Arrow” Francisco. Dominé 35-19 à la mi-temps, Le Cartel ne parviendra pas à inverser la tendance et s’inclinera finalement 61-44.

19h00: La cérémonie des 15 ans du Quai nous a offert un moment assez cocasse lorsque le staff du Quai a passé plus d’une demie-heure sur le parquet a tenté de ramasser les confettis projetés.

21h: La grande  finale tant attendue a donc vu s’affronter La Fusion et Streetopia. L’intensité du match était telle que le match s’est déroulé sans musique de fond. La concentration des joueurs était à son maximum. Les défenses ont été au rendez-vous, nous offrant une superbe séquence de contres des deux côtés du terrain. L’écart en faveur de La Fusion s’est tout de même creusé petit à petit en seconde mi-temps, comptant jusqu’à 12 points d’écart à 4 minutes de la fin. Après 2008, 2009, 2010 et 2012, La Fusion a ainsi remporté son cinquième Quai 54 sur le score de 45-40.

Le MVP du tournoi sera finalement Bandja Sy dans la lignée de son frère Amara qui l’avait précédé.

22h: À l‘issue du match, le staff s’est très vite mis en marche afin de mettre en place la scène pour les showcase. Le groupe 4Keus a livré une courte performance surprise d’un quart d’heure avant l’entrée de Swae Lee, puis Davido. Leurs showcase d’environ 25 minutes chacun auront été ternis par un certain manque d’ambiance.

Cette 15ème édition du Quai 54 a été un succès, à l’instar des années précédentes, avec des invités de marque et des matchs d’un niveau exceptionnel. Quelques points restent toutefois à améliorer pour ce qui est de l’ambiance durant les matchs, le showcase ou même le concours de dunk. C’est d’ailleurs le principal aspect négatif relevé sur les réseaux sociaux  avec des internautes qui ont déploré une musique trop forte empêchant les joueurs d’entendre les coups de sifflet des arbitres. Néanmoins, la gestion des files d’attentes très bien régulées malgré une longueur impressionnante, et le des prix raisonnables sont à saluer… Bravo Monsieur Sidibé !

César Perez pour BY US MEDIA