/« The Forklore » : enfin un concept store de luxe online dédié aux marques afro !

« The Forklore » : enfin un concept store de luxe online dédié aux marques afro !

Exit Net-à-Porter, Farfetch, MyTheresa, Nordstrom et bien d’autres. Désormais, « The Folklore » est LA plateforme en ligne hype du moment.

The Folklore, c’est le nouveau site e-commerce de mode en ligne. La grande nouveauté réside dans le fait que le site propose uniquement des produits de luxe de créateurs africains.

En effet, les pièces de prêt-à-porter et accessoires sont tous conçus par des designers originaires d’Afrique. Cependant, ne pensez pas y trouver des vêtements imprimés wax, par exemple !

« De toute façon, tout le monde les connaît. Chez nous, c’est une niche. » déclare la fondatrice de The Folklore, Amira Rasool. (Souce : lecho.be)

Amira Rasool, fondatrice

À propos des marques ne créant que des vêtements aux motifs hollandais, elle a un discours bien précis : « Ils ont suffisamment de notoriété et se sont faits un marché. Moi, je tiens à montrer une autre facette du design africain, qui ne bénéficie pas d’une reconnaissance suffisante et va jusqu’à être éclipsée par ces célèbres imprimés. Il faut que ce soient des habits qui attirent le regard et captent l’attention sans nécessairement être m’as-tu-vu ou d’avant-garde. »

The Folklore pousse le projet plus loin en proposant aux potentiels acheteurs de se procurer des articles atypiques, recherchés, et, évidemment, de qualité.

Mais d’où vient le nom ? 

« Le folklore, c’est raconter une histoire, ce que font tous ces créateurs, à leur manière. » explique Amira Rasool.

Pour la première fois dans le monde des sites e-commerce de luxe, on oublie Balenciaga, Fendi et Saint Laurent, et on laisse place à des enseignes sud-africaines comme W35T de Nicola West et WAIF de Gisèle Human. 

Autre marque puissante présente sur le site : Orange Culture, créée par le designer nigérien Adebayo Oke-Lawal qui fut finaliste du Prix LVMH en 2014, rien que ça !

« Les marques que je choisis doivent s’inscrire dans le concept esthétique de The Folklore », poursuit Amira Rasool. Pour dénicher ses perles, la jeune entrepreneure n’hésite pas à sillonner le continent africain mais également à fouiller de fond en comble Instagram, puissant vecteur de communication pour les enseignes de nos jours.

À l’heure actuelle, The Folklore propose des pièces de 19 créateurs, vêtements et accessoires, pour homme et pour femme. Des objets décoratifs et des produits cosmétiques devraient bientôt faire leur apparition, de quoi contenter les beauty-addicts et les fans de décoration d’intérieur !

Avec des photos stylées dignes d’un Vogue ou d’un Officiel, « The Folklore » s’inscrit clairement dans la lignée des plus grands pures players du milieu.

Passionnée de mode et de beauté, elle espère solliciter votre intérêt par les sujets qu'elle aborde. Attention aux fashion faux pas avec elle !