/Un jeune nigérian crée des prothèses réalistes pour personnes noires

Un jeune nigérian crée des prothèses réalistes pour personnes noires

D’origine nigériane, John Amanam est expert en effets spéciaux et également sculpteur. Celui-ci  a choisi de mettre son expérience et ses connaissances au service de personnes à la peau noire, en créant des prothèses hyper réalistes.

Selon le site dédié aux entrepreneurs afros Shoppe Black, cette idée ingénieuse lui est venue après que son cousin ait perdu plusieurs doigts dans un accident. John était déterminé à faire en sorte que celui-ci récupère ses doigts. « Je réfléchissais à des moyens de l’aider en tant que sculpteur et je me suis dit : « j’ai toujours sculpté des êtres humains, pourquoi ne pourrais-je pas créer quelque chose qui puisse réellement être utilisé sur un corps humain ? » »

Johna Amanam, fondateur de la société Immortal Cosmetic Art

Le jeune homme de 32 ans explique que l’accident de son cousin l’a amené à ressentir davantage d’empathie envers les personnes ayant subi l’amputation d’un ou plusieurs membres. C’est dans ce cadre qu’il a fondé sa société Immortal Cosmetic Art spécialisée dans la fabrication de prothèses hyper-réalistes de parties du corps comme les oreilles, le nez, les doigts, les orteils et les jambes.

« Ils ressentent un sentiment d’inconfort lorsqu’ils se trouvent parmi d’autres personnes », constate-t-il. « J’ai donc vu cela comme un défi. Si je pouvais résoudre ce besoin, cela contribuerait grandement à atténuer ce traumatisme émotionnel et cette perte de confiance dont sont victimes les personnes amputées. Je veux juste qu’ils se sentent à l’aise et entiers, esthétiquement. »

À lire aussi : Pour la première fois au Mali, une fillette opérée à cœur ouvert

Jusqu’à présent, la plupart des prothèses disponibles au Nigéria étaient soit de couleur blanche, soit fabriquées à partir de matériaux tels que le bois, ce qui leur donnait un aspect peu réaliste. John voulait que celles-ci soient plus en adéquation avec la couleur de peau locale.

Le prothésiste insiste : « on trouve rarement des gens portant des prothèses ayant une couleur adaptée à leur peau noire. Je veux que ce besoin soit enfin comblé en Afrique. Je veux également toucher les Noirs du monde entier en rendant ce produit accessible en terme de prix. »

Ces prothèses vendues autour de 40 000 nairas (l’équivalent de 111 dollars) ont été très bien accueillies par les patients et le corps médical : « Je me suis rendu dans de nombreux hôpitaux et le produit a été bien reçu, notamment parce que les matériaux utilisés dans sa production sont approuvés médicalement. » Néanmoins, John estime qu’il y a encore des améliorations à apporter. 

Le jeune homme qui, pour l’heure crée lui-même ces prothèses, compte ouvrir une usine dans sa ville natale, Akwa Ibom, située dans le sud-est du Nigéria. Cela lui permettra de produire des prothèses en plus grande quantité et pourquoi pas, les rendre disponibles à l’international.

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...