Covid-19 : un partenariat pour la fabrication de vaccins africains lancé par l’Union Africaine

Cinq pôles de recherche et de fabrication de vaccins africains sont prévus sur le continent pour faire face aux différentes épidémies qui sévissent à travers le monde.

L’union africaine (UA) a récemment annoncé le lancement d’un partenariat pour la fabrication de vaccins africains (PAVM). L’objectif c’est de créer cinq pôles de recherche et de fabrication sur le continent. Ce projet a été entériné par la signature d’accords avec la coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), la banque panafricaine Afreximbank (Africa Export-Import Bank) et l’Africa Finance Corporation, une institution financière africaine.

Un laborantin qui manipule des produits dans un laboratoire

« Nos sommes conscients qu’il s’agit d’un défi », a indiqué le directeur du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) sur la Covid-19 en Afrique, John Nkengasong, lors du clôture de deux jours de sommet virtuel sur ce thème. L’objectif est de fabriquer localement d’ici 20 ans 60 % des vaccins utilisés sur le continent, contre actuellement 1 %.

Lire aussi >> Covid-19 : l’Afrique devra attendre 2022 pour une vaccination totale

Le président en exercice de l’Union africaine, Félix Tshisekedi, a déclaré « qu’il faudra des ressources financières suffisantes, des législations harmonisées en Afrique et des incitatifs ». Il a par ailleurs lancé un appel à la diaspora africaine à travers le monde pour aider aux renforcements des capacités de fabrication de médicaments et de vaccins en Afrique, ajoutant que ce projet « ne se contentera pas de se battre contre la Covid-19 mais permettra d’implanter une fabrication de vaccins pour les maladies connues et de se préparer pour les épidémies et les pandémies à venir ».

L’Afrique n’a pas son vaccin contre la Covid-19, et l’OMS déplore que « moins de 2 % des 690 millions de doses de vaccin anti-Covid-19 administrées jusqu’à présent à l’échelle mondiale l’ont été en Afrique  ». Seules 13 millions de doses ont été administrées sur le continent africain, selon l’OMS. Un chiffre relativement dérisoire par rapport aux autres continent, bien que l’Afrique demeure à l’heure actuelle le continent le moins touché par la Covid-19.

vaccin contre la covid-19

La question de l’inégalité de l’accès aux vaccins en Afrique s’est posée avec la pandémie de la Covid-19, et a remis en cause la capacité du continent à se doter d’un vaccin africain à travers la recherche, pour faire face à d’éventuelles épidémies. Le continent africain dépend entièrement de l’Occident pour son approvisionnement des doses de vaccins contre la Covid-19. De fait, cette initiative pour mettre en place la fabrication de vaccins vise à réduire drastiquement cette dépendance.

Afficher les commentairesFermer les Commentaires

Laisser un commentaire