/Un reboot woke de la série culte « Daria »

Un reboot woke de la série culte « Daria »

Le reboot de la serie Daria sera finalement un spin-off du personnage afro-américain Jodie Landon.

Jodie Landon et Daria Morgendorffer.

Il y a un an, Deadline nous apprenait qu’un reboot de la série emblématique des années 90 était en préparation. L’information avait ravi les 90’s babies qui avaient pu suivre les (més)aventures de Daria Morgendorffer, une adolescente marginale et sarcastique qui tentait de vivre sa vie de lycéenne entourée d’une famille envahissante et de camarades qu’elle et sa meilleure amie Jane Lane méprisent ouvertement.

Le programme que nous avions imaginé comme la suite de l’histoire de Daria a finalement été annoncée comme un spin-off de Jodie Landon, une étudiante afro-américaine brillante du lycée Lawndale High.

Jodie est une des seule noire du lycée et aussi une des seule pour qui Daria porte un peu de considération. Elle est l’un des rares personnages noirs de la série mais aussi l’une des rares à se démarquer de l’entourage plat et superficiel de Daria. Comme-ci celle ci avait été « validée » par Daria.

Daria était l’incarnation de l’anti-conformisme, de l’anti-capitalisme et du féminisme qui n’étaient peut-être pas assez discutés chez les jeunes à l’époque. Jodie, elle représente l’afro-américaine qui sort des clichés rabaissants. Elle est brillante et semble se plaire à œuvrer pour sa communauté. Elle occupe des postes étudiants remarquables au sein de Lawndale High (présidente du club de français de Lawndale High, vice-présidente du Conseil de élève, éditrice du Yearbook de Lawndale High), elle a des parents impliqués dans sa vie et a la relation amoureuse la plus stable de lycée avec son petit ami noir Mack Mackenzie. Jodie a même survécu à la tendance de l’époque qui était pour les filles noires d’avoir les cheveux défrisés: elle arbore fièrement ses box-braids. Jodie est la noire «parfaite» qui va réussir et qui ne met pas pour autant de côté son identité. On retrouve en un seul personnage une critique de la question raciale dans une série qui est dominée par la blanchitude.

Le spin-off se concentrera sur son personnage qui découvrira le monde du travail. Ce sera une satire du monde du travail actuel dont l’accès, malgré les opportunités grandissantes, reste difficile pour les jeunes noirs. Tracee Ellis Ross, qui est la productrice exclusive prêtera aussi sa voix au personnage de Jodie. Elle nous explique être enjouée à l’idée de « mettre l’accent sur des histoires inexplorées des personnages feminins racisés ». D’après elle l’initiative de mise en lumière de ce personnage secondaire est finalement « une mise en métaphore de ce qui se passe aujourd’hui dans la culture noire ».

La série Jodie sera peut-être finalement à l’image de la jeunesse noire actuelle : fière et woke.


Rehana ASHRAF HIMID