/Un suprémaciste blanc exécuté au Texas, 20 ans après le meurtre d’un homme noir

Un suprémaciste blanc exécuté au Texas, 20 ans après le meurtre d’un homme noir

Un suprémaciste blanc dénommé John King, a été exécuté ce mercredi 24 avril, pour le meurtre d’un homme noir commis en 1998, au Texas. Il s’agit d’un des pires homicides racistes qu’aient connu les États-Unis.

John King, 44 ans a été exécuté par injection létale pour le lynchage d’un homme noir, au pénitencier de Huntsville. Ce meurtre commis au Texas il y a 20 ans a profondément choqué l’Amérique. Il a d’ailleurs été qualifié de « lynchage des temps modernes ».

La nuit du 7 juin 1998, trois hommes blancs, dont John King, ont prétendu vouloir raccompagner chez lui, James Byrd, 49 ans, après une fête. Ils l’ont en fait emmené dans un bois pour le battre à mort. Ces derniers l’ont ensuite enchaîné derrière leur camionnette sur plus de trois kilomètres. Son corps démembré avait été retrouvé, le lendemain matin, près d’une église noire, dans la ville de Jasper.

Lire aussi : États-Unis : la communauté noire en colère après l’acquittement d’un policier

Les coupables avaient rapidement été appréhendés. Il s’agit de Shawn Berry et John King tous deux âgés de 23 ans et de Lawrence Brewer, 31 ans. Le premier a écopé de la réclusion à perpétuité, tandis que les deux autres ont été condamnés à la peine capitale. Lawrence Brewer a été exécuté en 2011. Les avocats de John King ont tenté d’éviter à leur client la peine de mort, à plusieurs reprises, par des recours, en vain. John King avait toujours revendiqué sa haine des noirs. Il arborait d’ailleurs des tatouages nazis. Cela n’a pas empêché le condamné de clamer son innocence dans un journal local.

Deux sœurs et une nièce de James Byrd ont assisté à l’exécution de John King. Lors de l’application de la sentence, l’une d’entre d’elles a déploré, l’absence de remords du condamné. Elle a ainsi déclaré :

Hervé Hinopay