/Une activiste pro-climat ougandaise évincée d'une photo de groupe

Une activiste pro-climat ougandaise évincée d'une photo de groupe

Vanessa Nakate est une activiste pro-climat de 23 ans, originaire d’Ouganda, qui participait cette semaine au Forum Économique Mondial de Davos, en Suisse. Celle-ci a déclaré à BuzzFeed News qu’elle avait eu le cœur brisé de voir des sites d’informations repartager une photo de groupe dont elle avait été exclue.

Ce vendredi 24 janvier 2020, Vanessa Nakate participait à une conférence de presse, aux côtés de Greta Thunberg et d’autres militantes écologistes, avant une manifestation Fridays For Future prévue dans la ville suisse. C’est avec consternation que l’activiste pro-climat a constaté que l’agence de presse américaine, Associated Press, qui couvrait l’événement, avait publié une photo rognée sur laquelle elle n’apparaissait plus, mettant spécifiquement en avant ses collègues acitvistes Greta Thunberg, Luisa Neubauer, Isabelle Axelsson et Loukina Tille. 

Luisa Neubauer, Greta Thunberg, Isabelle Axelsson et Loukina Tille, telles qu’elles apparaissaient sur la photo initialement publiée par AP. Markus Schreiber / AP

Vanessa a déclaré à BuzzFeed News, via leur messagerie directe sur Twitter, qu’elle avait été blessée en voyant la photo : 

« J’ai pleuré parce que c’était tellement triste, pas seulement parce que c’était raciste, j’étais triste pour les peuples d’Afrique […] Cela a montré à quel point nous sommes dévalorisés. Ça m’a fait beaucoup de mal. C’est la chose la plus exécrable que j’aie jamais vue de toute ma vie. »

L’activiste a par ailleurs publié une vidéo très émouvante de 10 minutes dans laquelle elle parle de son expérience durant ce sommet, et de la sensation ressentie en voyant la photo recadrée.

Lire aussi : La France exporte des produits cancérigènes dans les pays en développement

La jeune femme qui milite depuis 2018, dit s’être inspirée de la Suédoise Greta Thunberg pour lancer son propre mouvement écologiste basé en Ouganda. Elle a, à ce titre, entamé une grève solitaire contre l’inaction face à la crise climatique, en janvier 2019.

Ce n’est pas la première fois que les médias occidentaux sont critiqués pour leur manière de mettre en avant l’activisme pro-climat des manifestants blancs, au détriment des militants racisés. Indexée, l’agence Associated Press a finalement publié une version de la même photo montrant Vanessa Nakate debout, aux côté des quatre autres militantes.

La photo non recadrée sur laquelle figure Vanessa Nakate.
Markus Schreiber / AP

Le directeur photo de l’Associated Press, J. David Ake, a dans un premier temps expliqué que le “recadrage” était dû à des “raisons de composition”, à savoir “que l’immeuble derrière Vanessa risquait de distraire le public”. Interrogé par BuzzFeed News, le reporter a livré une seconde version : « Il n’y avait pas de mauvaise intention. l’AP publie régulièrement des photos à mesure qu’elles arrivent et lorsque nous avons reçu des images supplémentaires du contexte, nous avons mis à jour l’histoire. l’AP a publié un certain nombre de clichés de Vanessa Nakate »... Deux versions, une seule réalité.

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...