Une adolescente noire de 16 ans tuée dans l’Ohio par des tirs de policiers

Ce mardi fut une journée historique pour les Afro-américains, avec la condamnation du policier Derek Chauvin pour 3 chefs d’accusation requis à son égard pour le meurtre de George Floyd, en mai 2020. La mort d’une adolescente noire de 16 ans lors d’une intervention policière, vient assombrir ce 20 avril 2021, allongeant ainsi la très longue liste des bavures policières sur le territoire états-unien.

À quelques minutes d’intervalles de l’annonce du verdict du jugement de Derek Chauvin, un policier blanc reconnu coupable du meurtre de George Floyd, survenue le 25 mai 2020 à Minneapolis, dans le Minnesota, Makiyah Bryant, une jeune Afro-américaine de 16 ans, est morte après avoir succombé à ses quatre blessures par balles, à Columbus, dans l’Ohio.

Une nouvelle bavure policière ?

Lors d’une conférence réalisée dans la nuit du 20 avril, les autorités de l’Ohio ont indiqué avoir reçu un appel de Makiyah Bryant. Cette dernière a appelé la police, car comme l’explique sa tante, Hazel Bryant, elle se sentait en danger après que plusieurs femmes se soient rendues à proximité du domicile de sa famille d’accueil. Les choses se sont envenimées créant une vive altercation entre Makiyah et ces femmes, toutes d’âge adulte. Toujours selon sa tante, l’adolescente apeurée a appelé la police puis s’est armée d’un couteau afin de repousser ses assaillantes.

C’est à 16 h 45 que la police de l’Ohio est arrivée sur les lieux et que débute la fusillade, soit environ 20 minutes après le rendu du verdict concernant le meurtre de George Floyd. Pour justifier ces coups de feux, les autorités de l’Ohio expliquent qu’à leur arrivée, l’adolescente menaçait deux autres femmes avec un couteau. Une explication réfutée par les proches de la jeune fille. Selon eux, Makiyah a toute de suite lâché son couteau, lorsque les officiers de police sont arrivés. Après cette fusillade, Makiyah a été conduite à Mount Carmal, l’hôpital le plus proche. Elle succombera à ses blessures peu après y avoir été admise.

Écho à George Floyd ?

Face à ce drame, de nombreuses personnes du voisinage se sont rendus prés de la scène de crime. En abordant des pancartes demandant justice pour Makiyah.

Des protestations qui se sont poursuivies hier soir, où de nombreux protestants se sont réunis devant le quartier général de la police de Colombus Ohio.

Ben Crump, avocat de la famille du défunt George Floyd, a également apporter son soutien à la famille de Makiyah.

Pour Hazel Bryant, le doute n’est en aucun cas permis. Sa nièce a été victime d’une bavure policière. Une bavure commise par une police qui selon elle, n’est pas là pour protéger, mais plutôt pour tuer les Afro-américains.

Lire aussi >> Minneapolis sous tension après la mort de Daunte Wright, un jeune afro-américain tué par une policière

La police de Colombus a annoncé, lors d’une conférence de presse, la mise en place d’une enquête réalisée par un service indépendant, ayant pour but de juger si les coups de feu étaient nécessaires ou non.

Bien que ce 20 avril 2021 soit un jour historique pour les Afro-américains, suite à la condamnation de Derek Chauvin pour le meurtre de George Floyd, il s’avère être également un jour de deuil avec la mort de la jeune Makiyah, victime d’une nouvelle bavure policière.

Avec New-York Times, Complex Magazine

Afficher les commentairesFermer les Commentaires

Laisser un commentaire