/Une “Place de l’Europe” sur l’île de Gorée
Gorée

Une “Place de l’Europe” sur l’île de Gorée

Ceci n’est pas une blague. Le 9 mai dernier, la délégation de l’Union Européenne a inauguré une “Place de l’Europe” sur l’île de Gorée, symbole emblématique de l’esclavage et de la colonisation en Afrique.

L’île de Gorée est un lieu symbolique et historique car elle est le vestige de trois siècles d’histoire. Cette inauguration intervient au moment où s’ouvre le mois commémoratif de l’esclavage (du 27 avril au 27 mai) au Sénégal. Beaucoup d’internautes et d’activistes africains s’insurgent alors, et voient dans cette inauguration une insulte aux ancêtres africains ayant subi l’oppression de cette tragique période.

Tout est parti de ce tweet publié par le compte officiel de l’ambassade de France au Sénégal pour célébrer l’instant.

Étaient présents l’Espagnol Joaquin Gonzalez-Ducay, le chef de la délégation de l’Union Européenne au Sénégal, Augustin Senghor, le maire de Gorée et Birane Niang, le Secrétaire Général du Ministère de la Culture. Ces derniers ont présidé la cérémonie d’inauguration lors de laquelle a été dévoilée la plaque « Place de l’Europe » située au cœur de cette île.

Le projet est co-financé à hauteur de 150 millions de Francs CFA par l’Etat du Sénégal, l’UE et la municipalité.

Les réactions ne se sont alors pas faites attendre:

Le maire de Gorée, Augustin Senghor, assure ne pas avoir inauguré une Place de l’Europe mais avoir procédé à un aménagement d’un espace public.

Gorée

Beaucoup se posent la question suivante: pourquoi le maire de Gorée avait-il besoin de célébrer en grande pompe cette “inauguration” ? Joint par téléphone, celui-ci s’est expliqué par le biais du journal SénéNews:

« Il faut d’abord savoir que nous n’avons pas inauguré une Place de l’Europe à Gorée. Nous avons apporté des aménagements pour les habitants de Gorée, sur la nouvelle Place de l’Europe qui existe depuis très longtemps sur l’île. »

En outre, il explique que, au vu des difficultés financières vécues par la commune insulaire de Gorée, il ne pouvait refuser ce projet qui selon lui, est une aubaine pour les goréens. « Notre plage est étroite. Donc, avec l’aménagement d’une promenade, nos administrés ont un lieu pour prendre l’air », a-t-il argumenté.

Il est nécessaire de savoir que cette place existait depuis la première occupation hollandaise de l’île de Gorée en 1588. À cette époque, elle portait le nom de “Place des canons”. Son nom et sa fonction ont évolué au fil de l’Histoire. Un temps même, elle est devenue un cimetière. Selon la mairie de Gorée, le nom ”Place de l’Europe” remonte à la fin des années 1980. Cependant, aucune source ne peut attester cela.

Gorée

La délégation de l’Union Européenne a pour but de désamplifier la grogne qui règne au sein de la jeunesse africaine, concernant le solde de tout compte colonial et les dettes historiques de la France envers les pays africains, aujourd’hui indépendants. Les sujet tels que le Franc CFA, l’immigration et la FrançAfrique occupent une grande place dans les débats concernant la communauté noire.

A LIRE AUSSI >> FAUT-IL RETIRER LES STATUES ET LES NOMS DE RUES DES ESCLAVAGISTES FRANÇAIS ?

Aime regarder le monde sous un autre angle et constater que l’univers est un vaste terrain de jeu. “Les hommes doués intellectuellement savent qu'il n'y a pas de différence nette entre le réel et l'irréel, que les choses ne nous apparaissent qu'à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s'opère subjectivement en chacun de nous.”HPL