/WANGARI MAATHAI, LA FEMME QUI PLANTAIT DES ARBRES

WANGARI MAATHAI, LA FEMME QUI PLANTAIT DES ARBRES

 

Wangari Muta Maathai est née le 1er avril 1940 à Lhithe (village situé à l’ouest de la ville de Nyeri) et décédée le 25 septembre 2011 à Nairobi, capitale du Kenya.

Connue pour son militantisme politique et écologiste, Wangari Maathaille est la fondatrice du ‘Green Belt Movement’ (Mouvement de la Ceinture Verte) et la première femme africaine lauréate du prix Nobel de la Paix 2004 pour “sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix”. Wangari Maathai est aussi l’auteure de quatre livres: “The Green Belt Movement”, “Unbowed: A Memoir”, “Un défi pour l’Afrique” (“The Challenge for Africa”) et “Réparer la Terre” (“Replenishing the Earth”).

Souvent mis à l’honneur dans de nombreux ouvrages, Wangari et ‘The Green Belt Movement’ ont également fait l’objet d’un film documentaire, “Taking Root: the vision de Wangari Maathai” (Marlboro Productions, 2008).

Née dans une zone rurale du Kenya (Afrique), Wangari Maathai obtient une licence en biologie de l’Université du Mount St. Scholastica à Atchison dans Kansas (États-Unis) en 1964 puis une maîtrise ès sciences de l’Université de Pittsburgh en 1966. La même année, Wangari Maathei retourne chez elle pour une brève période, avant de s’envoler pour l’Allemagne, où elle poursuit des études doctorales à l’Université de Munich. Elle rejoint ensuite l’Université de Nairobi pour travailler en médecine vétérinaire comme assistante de recherche et y obtient son Ph.D. (doctorat), en 1971. Elle est, à l’époque, la première femme d’ Afrique orientale et centrale à obtenir un doctorat. Le professeur Maathai devient alors présidente du Département d’anatomie vétérinaire et professeur agrégé (doyenne de la faculté) en 1976 et 1977. Wangari Maathai est la première femme à atteindre ces positions dans la région.

The Green Belt Movement / Le Mouvement de la Ceinture Verte

Inquiète de la déforestation qui sévit au Kenya dans les années 70, l’activiste Wangari Maathai décide de créer le ‘Mouvement de la Ceinture Vert’e en 1977. Elle encourage les femmes des campagnes à planter des arbres en échange d’une rémunération attribuée par l’organisation environnementale. Cette initiative se développe rapidement en un large mouvement populaire. Les paysans et les villageois sont, en outre, formés aux pratiques de gestion agricole telles que le compostage, la conservation des sols et l’usage de la récolte traditionnelle.

Le Mouvement de la ceinture verte enseigne aux gens le lien qui existe entre la préservation de l’environnement naturel et l’amélioration de l’habitat amenant ainsi une communauté en bonne santé…

 

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l’Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi !
Ma citation préférée : “Ce que d’autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur…