/Covid 19 : Taraji P. Henson lance un programme de thérapie virtuelle pour les Noirs aux prises avec la pandémie

Covid 19 : Taraji P. Henson lance un programme de thérapie virtuelle pour les Noirs aux prises avec la pandémie

Dans le cadre du Coronavirus, l’actrice Taraji P. Henson propose des séances de thérapie virtuelle gratuites destinées aux Noirs qui, touchés par la pandémie, n’ont pas les moyens de se payer les services de professionnels de la santé mentale.

Très impliquée concernant les questions de santé mentale, la star de la série Empire a annoncé, via son compte Instagram, qu’elle lançait une campagne de thérapie virtuelle gratuite COVID-19. Ce programme est mis en place par la Fondation Boris Lawrence Henson (BLHF), une association à but non lucratif qu’elle a fondée en mémoire de son défunt père qui fut lui aussi atteint de troubles mentaux. 

Lire aussi : L’actrice Taraji P. Henson lève le voile et se confie sur sa dépression

« Dans la communauté afro-américaine, on nous a appris à endurer, à cacher nos souffrances, mais c’est quelque chose qu’aucun de nous n’a jamais vécu et personne ne devrait souffrir en silence. »

« Cette campagne est destinée aux communautés défavorisées qui vivent des événements traumatisants liés à la pandémie du Covid-19 qui bouleverse leurs vies », a déclaré Taraji dans une vidéo IGTV. « Dans la communauté afro-américaine, on nous a appris à endurer, à cacher nos souffrances, mais c’est quelque chose qu’aucun de nous n’a jamais vécu et personne ne devrait souffrir en silence. »

Taraji P. Henson qui, en 2019, se confiait au sujet de sa propre dépression, a indiqué que « des cliniciens diplômés et culturellement compétents » offriraient leurs services pour ce programme.

Des séances de thérapie virtuelle sont disponibles depuis le 15 avril sur le site Web de la fondation. Selon l’organisation, les personnes ayant besoin de ces services auront accès gratuitement à cinq séances de thérapie. Les réunions, elles, se feront sur la base du “premier arrivé, premier servi”. Leur mission est de changer « la perception de la maladie mentale dans la communauté afro-américaine en encourageant ceux qui en souffrent à obtenir l’aide dont ils ont besoin ».

« Il est de notre priorité de fournir des soins à ceux qui en ont besoin, qui n’ont pas l’accessibilité ou la capacité de s’offrir des thérapeutes culturellement compétents. Nous devons également éliminer la stigmatisation entourant la maladie mentale. il n’y rien de mal à ne pas aller bien », explique Tracie Jade Jenkins, directrice générale de la BLHF, au Hollywood Reporter.

L’annonce de Taraji P. Henson intervient après un rapport de l’organisme ProPublica, selon lequel les communautés noires sont confrontées aux taux les plus élevés d’hospitalisation et de décès dûs au Coronavirus, en raison de problèmes de santé sous-jacents. De fait, les villes avec une forte population noire, telles que Chicago, New York, Oakland, ou encore la Nouvelle-Orléans, connaissent un pourcentage surréaliste d’infections et de décès.

Face à ce constat alarmant, le chirurgien général Jerome Adams s’est également exprimé concernant le fait que les Noirs courent un risque plus élevé de complications s’ils contractent COVID-19. Source blavity.com

« Quand on y regarde de près, le fait d’être noir en Amérique… Ces personnes font malheureusement partie des plus faibles sur le plan socio-économique, ce qui rend plus difficile la distanciation sociale. Nous savons que les Noirs sont plus susceptibles de souffrir de diabète, de maladies cardiaques, de maladies pulmonaires, et moi-même, personnellement, je souffre d’hypertension », a déclaré Adams sur CBS This Morning.

Le Dr Anthony Fauci, épidémiologiste, directeur de l’Institut National des Allergies et des Maladies Infectieuses et conseiller à la Maison-Blanche, a quant à lui rappelé, lors d’un point presse, que les disparités en matière de santé avaient toujours existé mais qu’elles étaient surexposées en raison de la pandémie.

Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut National des Allergies et des Maladies Infectieuses

« Lorsque vous avez une pandémie comme le Coronavirus, ces personnes souffrent de manière disproportionnée. Ce n’est pas qu’elles s’infectent plus vite que les autres », précise t-il. « C’est que lorsqu’elles sont infectées, leurs conditions médicales sous-jacentes, le diabète, l’hypertension, l’obésité, l’asthme, sont des choses qui les conduisent en soins intensifs avec comme résultante un taux de mortalité plus élevé. »

C’est pourquoi, une fois la crise du Coronavirus endiguée, il faudrait nécessairement remédier aux inégalités dans le système de santé, auxquelles la communauté noire est confrontée et qui sera toujours d’actualité.

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...