/Et si le cannabis devenait légal en Afrique ?

Et si le cannabis devenait légal en Afrique ?

Entre 1995 et 2005, 19 des 53 pays africains ont déclaré avoir produit plus de 10 500 tonnes de cannabis par an, soit environ 25% du total du globe selon ONU.

 

cannabis

Activité criminelle ou source de revenu ?

Comme pour beaucoup de pays, le débat reste ouvert : faut-il légaliser ou non la consommation de cannabis ? L’année dernière, le Lesotho est devenu le premier pays africain à légaliser le cannabis médical. C’est également la première fois que le cannabis est vu comme une source de revenu sur le continent plutôt qu’une activité criminelle. L’Afrique du Sud a par ailleurs officialisé l’usage personnel et l’auto-culture du cannabis l’année dernière, la Cour Constitutionnelle jugeant que leur interdiction n’était pas valables. Quant au Zimbabwe, il envisage lui aussi de légaliser le chanvre pour attirer des investisseurs.

Cependant, des pays comme la Tanzanie refuse de transiger; il n’y a pas lieux de débattre le cannabis est ILLÉGAL ! Ainsi, la moindre quantité de cannabis en votre possession vous conduira en prison. Le Ghana a, quant à lui, exprimé son souhait de dépénaliser toutes les drogues…TOUTES LES DROGUES ! De son côté, le Malawi produit du cannabis de qualité de renommée mondial : le Malawi Gold, la variété de Satavia la plus puissante du monde et le produit le plus exporté du pays.

cannabis

L’Afrique prochaine superpuissance du cannabis

Si le chanvre était cultivé et commercialisé en Afrique, le bénéfice économique qui en résulterait serait supérieur à celui des États-Unis, soit près de 80 milliards de dollars de bénéfice par an (source). Cela pourrait booster l’économie des petits cultivateurs bien que le risque que l’industrie du cannabis retombe entre les mains des grandes entreprises soit fort probable.

Du Maroc à l’Afrique du Sud, les mouvements pour la légalisation du cannabis sont de plus en plus nombreux. Les proclamations en faveur de la légalisation ont été entendues par les gouvernements africains qui considèrent que la plante est en effet une affaire pouvant rapporter des bénéfices.

 

À LIRE AUSSI >> « Silicon Mountain », naissance d’une nouvelle Silicon Valley africaine

 

 

 

Aime regarder le monde sous un autre angle et constater que l’univers est un vaste terrain de jeu. “Les hommes doués intellectuellement savent qu'il n'y a pas de différence nette entre le réel et l'irréel, que les choses ne nous apparaissent qu'à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s'opère subjectivement en chacun de nous.”HPL