/États-Unis : les hommes noirs purgent une peine de prison plus longue que les hommes blancs pour le même crime

États-Unis : les hommes noirs purgent une peine de prison plus longue que les hommes blancs pour le même crime

Les hommes afro-américains purgent des peines plus longues que les hommes blancs pour le même crime, indique une nouvelle étude de la United States Sentencing Commission, une agence bipartite indépendante de la branche judiciaire du gouvernement fédéral des États-Unis.

L’analyse réalisée par la commission des données démographiques sur les prisons de 2012 à 2016 a révélé que les hommes noirs purgent des peines plus longues de 19,1% en moyenne par rapport à celles infligées aux hommes blancs pour des crimes similaires.

La disparité raciale dans la détermination de la peine ne saurait être expliquée par le fait qu’un délinquant ait des antécédents de violence, indique l’enquête menée par la Commission.« La violence dans les antécédents criminels d’un délinquant ne semble pas contribuer à la peine infligée », sauf si celle-ci influe sur le résultat imposé par les directives en matière de détermination de la peine, précise l’étude.

Selon l’analyse des données de l’exercice financier 2016, la seule année pour laquelle de telles données sont disponibles, les hommes noirs ont été condamnés à des peines plus longues de 20,4% en moyenne par rapport aux hommes blancs.

La nouvelle étude met à jour un précédent rapport de la commission publié en 2012, connu sous le nom de rapport Booker, rendu public à la suite d’une décision de la Cour suprême en 2005, entre United States vs. Booker , qui permettait aux juges d’améliorer la peine d’un contrevenant en se basant sur des « faits » déterminés par ses propres moyens. Auparavant, les juges fédéraux n’étaient autorisés à condamner un délinquant que sur la base des directives fournies par la commission sur la détermination de la peine.

Lire aussi : Les Afro-américains plus tués par la police qu’ils n’ont été lynchés durant la ségrégation

Selon l’organisation à but non lucratif The Sentencing Project, les États-Unis sont le numéro un mondial de l’incarcération, avec 2,2 millions de personnes incarcérées en 2015, soit une augmentation de 500% par rapport aux 40 dernières années.

Le Sentencing Project a également révélé que les hommes noirs sont près de six fois plus susceptibles que les hommes blancs d’être incarcérés, et les hommes hispaniques, 2,3 fois plus susceptibles. Selon les données de 2015 citées par l’organisation, concernant les hommes noirs ayant la trentaine : un sur dix est en prison ou condamné à une peine d’emprisonnement… Cela pose question !


Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...