/Gilets jaunes – Strasbourg : un adolescent de 15 ans défiguré par un tir de flashball

Gilets jaunes – Strasbourg : un adolescent de 15 ans défiguré par un tir de flashball

Un adolescent âgé de 15 ans, a été hospitalisé après avoir été blessé au visage par un tir de flashball, en marge d’un rassemblement de Gilets jaunes, ce samedi 12 janvier 2019, à Strasbourg.

Pris en charge à 16h30 ce samedi 12 janvier, le jeune garçon a été conduit à l’hôpital où il a subi une intervention chirurgicale. Selon plusieurs sources, il ne manifestait pas et aurait reçu un tir de lanceur de balles de défense. Sa mère a porté plainte lundi matin.

Contactée dimanche, la police n’étant pas en mesure de déterminer la nature et les circonstances de la blessure, a annoncé que le garçon serait examiné par « un médecin légiste pour déterminer la blessure ».

C’est l’écrivain et réalisateur français David Dufresne, qui depuis le début du mouvement des Gilets jaunes répertorie les violences ou les bavures policières, qui a publié des photos et une vidéo via Twitter. On y aperçoit un adolescent hagard, la joue ensanglantée en raison d’une plaie béante. Selon un commentaire accompagnant la vidéo, il « a reçu un tir de flashball (lanceur de balles de défense, LBD) en plein visage ». Un des auteurs des photos, témoin de la scène, affirme qu’il a été blessé alors qu’il était « venu faire du shopping ».

Lire aussi >> Retour sur la manifestation des « gilets jaunes » à Paris

Les faits ont été signalés au parquet de Strasbourg par une commissaire de permanence. « Soit la responsabilité (des policiers) est engagée et le parquet peut saisir l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour déterminer les circonstances des faits, soit la nature de la blessure n’est pas en lien avec (un tir de LBD) et une enquête sera ouverte pour en déterminer la cause, soit c’est accidentel », a par ailleurs indiqué la police.

Une cagnotte a dores et déjà été lancée pour le jeune Lilian, recueillant pour le moment un peu plus de 300 euros.

« On a aussi été contacté par la police qui compte mener une enquête, nous serons convoqués et ils nous aideront dans les démarches (plaintes, etc …) pour ce qui est des frais d’hospitalisation, ils seront pris en charge par la police. Il est très fatigué et c’est une chance énorme qu’il ne soit pas plus défiguré. Il passera quand même cinq jours à l’hôpital et sortira jeudi ou vendredi », a fait savoir la famille de la jeune victime.

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...