/La mère de Trayvon Martin candidate à la mairie de Floride

La mère de Trayvon Martin candidate à la mairie de Floride

Sybrina Fulton, la mère de Trayvon Martin, un adolescent de 17 ans tué par balle en pleine rue par un agent de sécurité alors qu’il était désarmé, a annoncé ce lundi, qu’elle se porterait candidat à un poste local en Floride.

Devenue militante après la mort de son fils survenue à Sanford (Floride) en 2012, Mme Fulton fait désormais des conférences à travers le pays pour lutter contre la violence liée aux armes. C’est désormais au sein du gouvernement que celle-ci souhaite opérer.

« Au début, je ne voulais pas être la voix de Trayvon après sa mort, mais j’ai décidé que je n’avais pas le choix », a-t-elle indiqué dans une vidéo Instagram annonçant sa campagne. « À présent, je suis appelée à agir et à servir », a-t-elle déclaré.

Suite au décès de son fils, Sybrina Fulton a créé la Fondation Trayvon Martin, aidée du père et du frère de la victime. Par le biais de la fondation, la famille a fait pression pour réduire la violence liée aux armes et a pu apporter son soutien aux parents de jeunes hommes noirs tués par la police ou lors d’autres actes de violence armée.


Sybrina Fulton, au centre, ses fils Jahvaris Fulton (à gauche), et Trayvon Martin (à droite) Credit: Twitter

Dans la vidéo postée sur Instagram, on apprend que Mme Fulton a travaillé pour le gouvernement pendant environ deux douzaines d’années, avant de œvrer pour la fondation.

« Depuis 2012, je préconise sans relâche de responsabiliser nos communautés et de les rendre plus sûres », affirme-t-elle. « Mais le travail n’est pas fini. »

Lire aussi : L’ASSASSIN DE TRAYVON MARTIN MET L’ARME UTILISÉE AUX ENCHÈRES

Soutien d’Hillary Clinton en 2016, lors des élections présidentielles, Mme Fulton a pris la parole durant la Convention nationale démocrate en tant que porte-parole de Mothers of the Movement, un groupe de femmes afro-américaines dont les enfants ont été tués par violences armées ou par la police. Il s’agit notamment des mères d’Oscar Grant, un homme non armé tué par balle par un agent de sécurité dans une gare de Oakland en 2009 (Fruitvale Station); Eric Garner, décédé après avoir été étranglé par un officier de police de New York en 2014; et Sandra Bland,retrouvée pendue dans une cellule de prison (Texas) en 2015, après un banal contrôle routier.

En entrant en politique, Mme Fulton emprunte les pas de Lesley McSpadden, la mère de Michael Brown, un jeune homme de 18 ans abattu par balle par la police à Ferguson, en 2014, et dont la mort avait provoqué des manifestations de grande ampleur dans toute la ville.

Mme McSpadden, âgée de 39 ans, a présenté sa candidature au conseil municipal de Ferguson le mois dernier, mais a perdu face à Fran Griffin, une femme noire qui participait également aux efforts de réforme, depuis la mort de Michael Brown.

Espérons que la trajectoire politique de Mme Fulton ressemble davantage à celle de la représentante démocrate Lucy McBath, une activiste basée en Georgie qui milite pour le contrôle des armes à feu et la justice raciale, suite à la mort de son fils tué lors d’une fusillade, en 2012. Mme McBath qui est également membre du Parti démocrate et élue à la Chambre des représentants depuis 2018, n’aura eu de cesse d’invoquer le nom de Trayvon Martin durant sa campagne électorale.

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...