/La “Mona Lisa africaine” vendue aux enchères à plus d’un million d’euros

La “Mona Lisa africaine” vendue aux enchères à plus d’un million d’euros

Le tableau de la “Mona Lisa africaine” initialement estimé à 300 000 euros, a été vendu aux enchère pour 1 250 000 euros, soit 4 fois le prix de départ. La peinture réalisée en 1974 par le célèbre peintre nigérian Ben Enwonwu, avait disparu durant près de 40 ans. Elle a été retrouvée chez des particuliers à Londres.

 

Un symbole de l’art Nigérian

Ce portrait de la princesse Ife Adetutu Ademiluyi surnommée «Tutu», est un extrait d’une série de trois pièces. Celle de la princesse originaire d’une ethnie yoruba est devenue le symbole de la réconciliation nigériane, après la guerre d’indépendance du Biafra ( 1966 – 1970 ).

Selon le Figaro, le romancier Ben Okri la considère comme « la Mona Lisa africaine » :

« L’artiste n’a pas simplement représenté la jeune fille, il a représenté toute la tradition. C’est un symbole d’espoir et de régénération au Nigeria, le symbole du phénix renaissant de ses cendres »

« Le modèle est Yoruba et Ben Enwonwu était Ibo, donc ils étaient issus de différentes ethnies », affirme Eliza Sawyer, spécialiste au département d’art africain de Bonhams.

africaine
le célèbre peintre nigérian Ben Enwonwu

 

Trois décennies que le Nigeria recherche sa princesse !

Après quarante ans de recherche et de mystère, c’est fin 2017 que Giles Peppiatt, le directeur de l’art africain moderne à la maison d’enchères Bonhams, à Londres, reçoit un coup de fil d’une famille “ordinaire” dans le nord de Londres. Dans leur appartement, trône une version originale du célèbre tableau, acquis il y a quelques années par le père. À quel prix, à quelle occasion, dans quelle condition ? La famille n’en dira pas plus et elle souhaite rester anonyme.

Estimé à 300 000 euros, vendu à 1 250 000

Le 28 février 2018, le tableau est mis en vente à la galerie Bonhams. C’est dans cette vente-éclair à Londres réalisée dans le cadre du programme Africa Now de la galerie, que le tableau est acquis par téléphone par un enchérisseur dont l’identité n’a pas été dévoilée.

 

L’Afrique toujours dépossédée de son art

L’histoire du tableau “Tutu”, n’est malheureusement qu’un exemple du pillage subi par le continent africain durant la colonisation et les guerres d’indépendances. Selon le journal Le Monde, 99 % des œuvres d’art classique africain se trouvent actuellement hors d’Afrique. La plupart d’entre elles sont exposées en Occident ou font désormais partie de collections privées, mais certaines dorment dans les caves de leurs propriétaires ne connaissent manifestement pas leur vraie valeur.

LIRE AUSSI >> La France refuse de restituer au Bénin ses biens culturels exposés au Quai Branly

 

Aime regarder le monde sous un autre angle et constater que l’univers est un vaste terrain de jeu. “Les hommes doués intellectuellement savent qu'il n'y a pas de différence nette entre le réel et l'irréel, que les choses ne nous apparaissent qu'à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s'opère subjectivement en chacun de nous.”HPL