/ Le Royaume-Uni préfère le prêt à la restitution des trésors volés à l’Éthiopie

 Le Royaume-Uni préfère le prêt à la restitution des trésors volés à l’Éthiopie

L’Éthiopie ne lâchera rien ! Depuis 2017, Addis-Abeba demande la restitution des trésors culturels dérobés par les troupes britanniques au milieu du XIXe siècle.

Le patrimoine culturel éthiopien a été ravi lors de l’expédition britannique de 1868 dans la localité de Magdala, où s‘était réfugié l’Empereur éthiopien Theodoros II. Les Britanniques avaient alors planifié le pillage de Magdala.

« Nous avons de nombreux documents écrits qui montrent qu’ils ont mené une opération planifiée et organisée pour piller Maqdala », affirme Ephrem Amare le directeur du Musée national d‘Éthiopie. « Nous savons aussi que ces trésors sont au British Museum. Il est clairement établi d’où viennent ces trésors et à qui ils appartiennent. Notre principale préoccupation n’a jamais été qu’ils nous soient prêtés. La position de l‘Éthiopie a toujours été la rétrocession de ces trésors pillés. Pas de les emprunter ».

trésors

Le Victoria and Albert Museum de Londres a indIqué avoir trouvé un compromis pour ce qui est de restituer leurs précieux trésors à l’Ethiopie. En effet, Londres envisagerait de restituer les trésors mais uniquement sous la forme d’un prêt à long terme, selon bon vieux système international des musées occidentaux fondé sur la circulation d’œuvres et d’objets.

Parmi les objets spoliés par les troupes britanniques en 1868, se trouvent une couronne en or et quelque 300 manuscrits précieux que Londres se propose de prêter à l‘Éthiopie. Un prêt dont ne veut pas entendre parler Addis-Abeba : 150 ans de mauvaise foi c’est long…

trésors

 

A LIRE AUSSI >> La “Mona Lisa africaine” vendue aux enchères à plus d’un million d’euros

 

Aime regarder le monde sous un autre angle et constater que l’univers est un vaste terrain de jeu. “Les hommes doués intellectuellement savent qu'il n'y a pas de différence nette entre le réel et l'irréel, que les choses ne nous apparaissent qu'à travers la délicate synthèse physique et mentale qui s'opère subjectivement en chacun de nous.”HPL