Le visage tumifié, la danseuse Jeny Bonsenge dénonce des violences conjugales

La danseuse, chorégraphe et influenceuse Jeny Bonsenge, devenue célèbre après avoir été invitée sur le plateau de l’animatrice américaine Ellen DeGeneres en 2019, dénonce les violences qu’elle affirme subir au sein de son couple.

Ce dimanche 3 octobre, la jeune bruxelloise de 28 ans a publié une photo de son visage tuméfié, son œil visiblement blessé, sur Instagram. Celle-ci explique avoir essuyé des coups de son époux. Sa publication, devenue virale, a suscité l’indignation de personnes influentes ou anonymes qui n’ont pas hésité à saluer le courage de l’artiste.

Après ce qu’elle considère comme 5 ans de violences et de manipulations, Jeny Bonsenge qui est très suivie sur les réseaux sociaux, a décidé de raconter ce qu’elle endurait, accompagnant les images de son visage meurtri d’un texte douloureux et libérateur, appelant les victimes de violences conjugales à réagir vite.

« JE N’AI PLUS PEUR DE PARLER !

Subir différentes formes de violences tout le long d’une relation et rester sous silence. Pardonner, accepter, supporter, et retomber amoureuse, penser que tout ira mieux…

Avoir peur de parler, avoir peur de la réaction des gens. Avoir peur des menaces. Avoir peur de sortir. Avoir peur de nuire à quelqu’un et à sa carrière, Avoir peur de mourir si l’on parle.

Le coup que j’ai reçu c’était le DERNIER ! C’était le coup de TROP.

Et c’est celui qui m’a permis de me réveiller et sortir de cette emprise.

Ma vie ne s’arrête pas là. Ma vie ne s’arrête pas au mariage j’ai tellement de talent, tellement d’autres choses beaucoup plus positives et ambitieuses à partager avec vous. PLUS JAMAIS ÇA.

Je n’encourage PAS le harcèlement, je n’encourage PAS la haine. Donc n’essayez pas de vous venger à ma place. Je n’ai pas besoin de vengeance j’ai besoin de me libérer. Laissez cette personne. La justice et la justice divine feront leur travail. Dieu est juste, Dieu est grand. Je ne m’inquiète pas.

Pour toutes les femmes dans ce genre de situations même si selon vous ce n’est pas grave et qu’on vous dit que le mariage c’est pas facile & qu’il faut supporter ! Au premier signe de violence partez !!!!! Moi j’aurai du partir + tôt !

N’attendez pas le coup fatal. PARTEZ !!!!

Et pour toi mon ex fiancé j’aimerais te dire MERCI de m’avoir honoré en public je te dis aussi AU REVOIR et À JAMAIS en public car Si je reste, je meurs.« 

De son côté, son époux, le comédien et influenceur connu sur Instagram sous le nom de Docteur Idéologie, et qui bénéficie également d’une large communauté, a réagi sur Instagram, expliquant n’avoir jamais levé la main sur sa compagne.

Lire aussi : Djaïli Amadou Amal remporte le Gongourt des lycéens 2020 avec son roman « Les impatientes »

« Je suis moi-même contre la violence envers les femmes. En aucun cas, j’ai levé ma main sur elle et comme il y a des choses qui s’expliquent, je vais m’expliquer », a-t-il écrit. Il a en outre publié dans sa story, un P.V. de police, en entourant la date du 29/09/2021, et en écrivant; « J’ai les preuves que tout ça c’est de la mauvaise foi. Je ne l’ai jamais tabassée. »

Jeny affirme par ailleurs que son mari l’aurait menacé elle et sa famille. Elle ajoute que l’ex-femme de l’auteur présumé de ces violences aurait subi le même sort, et présentant même des extraits d’un entretien vidéo pour étayer son propos.

Elle demande cependant aux internautes de ne pas essayer de la « venger« , précisant : « Je n’ai pas besoin de vengeance, j’ai besoin de me libérer. Laissez cette personne. La justice et la justice divine feront leur travail. Dieu est juste , Dieu est grand. Je ne m’inquiète pas« . La danseuse a également annoncé avoir porté plainte, et être actuellement en thérapie.

Afficher les commentairesFermer les Commentaires

Laisser un commentaire