/Les Brésiliens importent de plus en plus de sperme américain pour avoir des enfants blancs

Les Brésiliens importent de plus en plus de sperme américain pour avoir des enfants blancs

Les banques de sperme américaines se voient désormais submergées par les demandes de couples infertiles et femmes célibataires brésiliens, à la recherche de donneurs de type caucasien.

 

Au Brésil, les importations de sperme en provenance des États-Unis ont considérablement augmenté depuis 2011. En effet, de plus en plus de couples infertiles, femmes célibataires ou couples de femmes font appel à des banques de sperme américaines, sélectionnant en priorité les donneurs à la peau et aux yeux clairs.

Écoliers brésiliens lors d’un grand défilé batucada

Bien que la population brésilienne soit noire et métissée à plus de 50 %, l’élite politique et sociale est majoritairement composée de descendants de colons et immigrés européens de type caucasien.

 

Lire aussi : Connaître ses origines par l’ADN : quelles analyses faire, que faire des réponses?

 

Au Wall Street Journal, la journaliste Samantha Pearson explique que choisir un donneur blanc est perçu «comme une façon d’assurer que son enfant aura de meilleures opportunités, comme un meilleur salaire et un meilleur traitement de la part de la police». Il faut, en outre, prendre en compte que la plupart des personnes qui ont les moyens de payer des dons de sperme et des procédures in-vitro est essentiellement blanche, et de fait, veut des enfants qui leur ressemblent.

Par ailleurs, selon les autorités sanitaires brésiliennes, un tiers des dons de sperme importés viennent de donneurs blonds et 52% d’hommes aux yeux bleus. Le directeur d’une banque de sperme de Seattle (États-Unis), affirme, quant à lui, que ces inclinations reflètent le marché global, où la demande, notamment en Inde, est principalement tournée vers les donneurs blonds aux yeux bleus.

 

Lire aussi : Dons d’organes et de sang : L’importance des donneurs noirs

 

Enfin, le Wall Street Journal indique qu’au Brésil, il existe des solutions moins onéreuses pour les femmes dont la condition financière ne permet pas d’acheter du sperme américain dont le coût s’élève à environ 1500 dollars le flacon ; entre autres, sur Facebook où des hommes au teint clair ou blancs proposent de vendre leur sperme ou d’avoir des rapports sexuels. C’est par exemple le cas de João Carlos Holland de Barcellos, un informaticien de 61 ans qui est blond aux yeux bleus et vend régulièrement des échantillons de son sperme dans son appartement.

 

Anti-complaisance, anti-dilettantisme, anti-procrastination, je milite pour l'Excellence, mais avant tout, pour le dépassement de soi ! Ma citation préférée : “Ce que d'autres ont réussi, on peut toujours le réussir.” À bon entendeur...