Margaret Lawrence, la première afro-américaine à devenir psychanalyste

Malgré les discriminations qu’elles a subies dans le milieu médicale, Margaret Lawrence est parvenue à devenir une psychanalyste de renom.

Pendant ses années étudiantes, la jeune Margaret Lawrence s’est vu refuser une place à la prestigieuse Université de Cornell à New York en raison de sa couleur de peau, alors qu’elle était l’une des meilleures de sa promotion. Elle a ensuite postulé à l’Université de Columbia où elle a été acceptée à condition de ne pas protester si des patient.e.s refusaient de la voir.

La jeune Margaret Lawrence pendant ses études universitaire à Columbia

Margaret est d’abord devenue une pédiatre. La jeune femme était reconnue pour son empathie envers les enfants et s’est par la suite orienté vers la psychologie puis la psychanalyse un peu plus tard. Elle considérait que sa tache consistait à aider les enfants à developper ce qu’elle appelait leur « force de l’égo » autrement dit l’estime de soi.

Le docteur Lawrence son mari (aussi médecin) ont aidé de milliers de familles noires de Harlem. Elle a reçu de nombreuses distinctions tout au long de sa carrière au Service pédiatrie de de l’hôpital de Harlem. Margaret Lawrence a exercé son métier avec passion jusqu’à ses 84 ans. Elle est morte le 4 décembre 2019 à l’âge de 105 ans.

Afficher les commentairesFermer les Commentaires

Laisser un commentaire